Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le FN a-t-il un problème avec le « grand remplacement »?

Le FN a-t-il un problème avec le « grand remplacement »?

Marine Le Pen a-t-elle donc fait évoluer la position de son parti sur cette question? Tous n’ont pas la même interprétation de ses propos.

remplacement

Pour Florian Philippot, vice-président du FN, « le terme de ‘grand remplacement’ n’est pas clair » : « C’est vrai qu’il y a une dimension complotiste, car s’il y a un grand remplacement, cela veut dire qu’il y a des ‘remplacistes’ derrière. Certains y verront une conception racialiste que nous ne partageons pas », explique l’élu européen au JDD.fr. Et d’évoquer « l’esprit de l’interview » de Marine Le Pen : « Notre position sur l’immigration est assez claire, elle n’a pas besoin d’utiliser ce terme, qui est confus. » Il souligne encore : « Ce n’est pas un terme officiel du Front national. »

Pourtant, l’entourage de la présidente du parti n’est pas sur la même ligne. « Marine Le Pen dit : ‘La théorie du grand remplacement relève du complotisme’ Elle ne dit pas qu’il n’y a pas de grand remplacement! », explique Philippe Martel, ex-RPR devenu l’an dernier directeur de cabinet de la dirigeante, également contacté par leJDD.fr. Il précise : « Quand je dis que le grand remplacement n’est pas une théorie mais un phénomène démographique, je suis complètement d’accord avec elle. Je ne pense pas que les pauvres hères qui se noient en essayant de rejoindre Lampedusa aient un complot dans la tête, mais ils arrivent, c’est un fait. »

(…) Comment Philippe Martel en arrive-t-il alors à cette conclusion? « Moi, tous les matins je prends le métro, le RER et ensuite le bus, c’est mieux que l’Insee », répond-il sans hésiter. Florian Philippot, de son côté, assure que tous ceux qui reprennent ce terme de remplacement sont « responsables de leurs propos » : « Ce sont des expressions personnelles. Après, il n’y a pas de drame s’ils utilisent cette expression… »

Le JDD

Publié le 4 novembre, 2014 dans France, Immigration, Politique & Loi, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*