Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le choc des civilisations selon Vladimir Poutine (VOSTFR)

Le choc des civilisations selon Vladimir Poutine (VOSTFR)

poutine-choc-civi

Adresse du Prédisent Vladimir Poutine à l’Assemblée Fédérale – 12 Décembre 2013

Dans cet extrait, Vladimir Poutine dénonce l’impérialisme militaire et culturel américain et occidental, qui n’engendre que le chaos et la régression morale. Opposé à tout type d’hégémonisme, il réaffirme la position de la Russie en faveur d’un monde multipolaire régi par le droit international et attaché aux valeurs traditionnelles.

Texte original (russe) : http://www.kremlin.ru/transcripts/19825
Traduction (anglais) : http://eng.kremlin.ru/news/6402
Traduction française & vidéo : http://www.sayed7asan.blogspot.fr

Chers collègues,

Le développement mondial se fait de plus en plus dynamique et controversé. Cela implique une plus grande responsabilité historique pour la Russie, non seulement en tant qu’élément clé de la stabilité mondiale et régionale, mais aussi en tant que nation qui défend toujours ses valeurs et ses principes, à la fois sur le plan national et international.

La concurrence militaire, politique, économique et médiatique est à la hausse dans le monde entier au lieu de reculer. Tandis que la Russie se renforce, d’autres puissances mondiales l’observent de près.

Nous avons toujours été fiers de notre pays. Mais nous n’avons pas d’aspirations à devenir une superpuissance, ce qui s’entend comme la prétention à la domination mondiale ou régionale. Nous n’intervenons pas dans les affaires de qui que ce soit, nous n’imposons pas notre tutelle, et nous ne faisons pas la leçon aux autres sur la manière dont ils doivent vivre. Mais nous nous efforcerons d’être des leaders en défendant le droit international, en faisant en sorte que la souveraineté nationale, l’indépendance et l’identité soient respectées. Il s’agit d’une approche naturelle pour un pays comme la Russie, avec la grandeur de son histoire et de sa culture, et sa vaste expérience en ce qui concerne la coexistence de différentes ethnies qui vivent en harmonie, côte à côte, dans un même Etat, ce qui est très différent d’une prétendue tolérance déniant l’identité sexuelle et stérile. [Applaudissements]

Aujourd’hui, de nombreux pays révisent leurs normes morales, effaçant leurs traditions nationales et les frontières entre les différentes ethnies et cultures. On demande à la société non seulement de respecter le droit de chacun à la liberté de pensée, aux opinions politiques et à la vie privée, mais on leur impose également de faire une équivalence entre le bien et le mal, ce qui est étrange, parce que ce sont des concepts opposés. Non seulement une telle destruction des valeurs traditionnelles a-t-elle des effets négatifs sur les sociétés, mais elle est aussi foncièrement anti-démocratique, parce que ce sont des idées abstraites appliquées à la vie réelle en dépit de ce que la majorité des gens pensent. La plupart des gens n’acceptent pas ces changements et ces propositions de révision des valeurs.

Et nous savons que de plus en plus de gens dans le monde soutiennent notre approche qui vise à assurer la protection des valeurs traditionnelles, qui ont constitué depuis des millénaires le fondement spirituel et moral de notre civilisation et de toutes les nations : les valeurs de la famille traditionnelle, de la vie humaine authentique, y compris de la vie religieuse des individus, pas seulement les valeurs matérielles mais aussi les valeurs spirituelles de l’humanité et de la diversité du monde. [Applaudissements]

Bien sûr, il s’agit d’une position conservatrice. Mais comme l’a dit Nicolas Berdiaev, le sens du conservatisme n’est pas d’empêcher le déplacement vers l’avant et vers le haut, mais d’empêcher le déplacement vers l’arrière et vers le bas, vers l’obscurité chaotique et le retour à l’état primitif. [Applaudissements]

Nous avons vu au cours des dernières années comment les tentatives d’imposer à ??d’autres pays un modèle de développement présumé plus progressiste ont conduit, en réalité, à la régression, à la barbarie et à l’effusion massive de sang. Cela s’est passé dans un certain nombre de pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Ces événements dramatiques ont eu lieu en Syrie.

La communauté internationale a dû faire un choix historique dans le cas de la Syrie : il s’agissait soit de continuer à saper les fondements de l’ordre mondial, et de marcher vers le règne de la force, de la loi de la jungle, et du chaos croissant, soit de prendre collectivement des décisions responsables.

Je considère que dans cette situation, nous avons réussi à faire en sorte que le choix se fasse sur la base des principes fondamentaux du droit international, du bon sens et de la logique de la paix. Au moins pour l’instant, nous avons été en mesure d’éviter l’invasion militaire en Syrie et la propagation du conflit au-delà de la région.

La Russie a joué un rôle majeur dans ce processus. Nos actions furent fermes, mûrement réfléchies et équilibrées. Nous n’avons pas compromis nos propres intérêts et notre sécurité ou la stabilité mondiale, à aucun moment. À mon avis, c’est la façon dont un pouvoir mature et responsable devrait agir. (…)

via Agoravox, le 25 Octobre 2014

Merci à Sayed Hasan

Publié le 26 octobre, 2014 dans Mondialisation, Nouvel Ordre Mondial, Russie, Vidéos.

Publicité

Laissez un commentaire

*