Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

États-Unis : Les Juifs exigent l’ouverture des frontières, mais utilisent l’ADN pour préserver la pureté raciale d’Israël

États-Unis : Les Juifs exigent l’ouverture des frontières, mais utilisent l’ADN pour préserver la pureté raciale d’Israël

Aux États-Unis, les Juifs sont à 100 pour cent unis pour exiger « l’ouverture des frontières » et une « réforme de l’immigration » mais en même temps ils soutiennent hypocritement Israël qui utilise désormais des tests d’ADN sur les immigrants potentiels afin de préserver la pureté raciale de l’État Juif.

Rien que le week-end dernier, près de 1,300 rabbins et un certain nombre de chantres de tous les courants de la communauté juive américaine se sont réunis pour exiger que le Congrès américain adopte la réforme globale de l’immigration.

Dans une lettre adressée au Congrès, qu’ils ont également publiée sur leur site web, les rabbins déclarent que la réforme de l’immigration était « en accord » avec les « Jours Saints Juifs » de « l’esprit d’auto introversion en tant que personnes et en tant que société. »

La lettre a été signée par les principaux membres du clergé des mouvements réformateurs, conservateurs, orthodoxes, et reconstructionistes et a appelé à une « réforme de l’immigration faisant appel au bon sens » pour refléter un « engagement commun à un chemin menant vers la citoyenneté, l’amélioration des lois de regroupement familial, la sécurité humaine et efficace quant à la frontière, des politiques judicieuses en matière de visas de travail, et des avenues pour les réfugiés et demandeurs d’asile. »

La lettre poursuit en disant que l’histoire juive « s’est accouplée avec le commandement biblique le plus souvent répété d’aimer l’étranger, ce qui inspire notre plaidoyer pour la réforme de l’immigration… »

sammie
Sammie Moshenberg, directrice des opérations du NJWC basé à Washington, fait un salut communiste lors d’un sit-in de protestation pro-immigration à Washington la semaine dernière.

Ce n’est pas l’unique genre de propos de la communauté juive organisée en Amérique. La semaine dernière, la directrice des opérations à Washington pour le Conseil national des femmes juives (NJWC), Sammie Moshenberg, faisait partie des 100 militants arrêtés lors d’un sit-in pro immigration au Capitole.

Le Congrès juif américain (AJC), la plus grande organisation juive en Amérique, possède un groupe de défense spécial mis en place pour promouvoir la « réforme de l’immigration. »

Selon le site Internet de l’AJC spécialement consacré à la promotion de l’immigration non-blanche en Amérique, cette organisation juive se vante d’avoir « fait la promotion d’une politique d’immigration juste et équitable cohérente avec notre position selon laquelle une Amérique forte est vitale pour la liberté et la liberté mondiale. »

ajc

« Le conflit national de l’immigration affaiblit la force de l’Amérique et l’engagement de notre pays aux valeurs démocratiques et humanitaires. Grâce à notre expérience de l’immigration commune, le peuple juif comprend que le respect des droits des immigrants est essentiel pour avoir une Amérique forte », a dit l’AJC.

Un article dans le journal juif, le Daily Forward, a annoncé que « les Juifs s’unissent pour avoir une réforme de l’immigration » et a ajouté de manière significative que « l’éthique et l’intérêt personnel mène à des efforts nationaux insolites. »

jews-unite

L’article du Daily Forward stipule que que ceux qui « mènent une lutte active du projet de loi [de la réforme de l’immigration], qui ouvrira la voie à la citoyenneté pour quelques 11 millions d’étrangers en situation irrégulière sur le territoire la nation, comprennent notamment la Hebrew Immigrant Aid Society, l’American Jewish Committee, l’Anti-Defamation League, le Conseil juif pour les affaires publiques, Bend the Arc et le Conseil national des femmes juives.

« Le vote du Sénat et de la lutte encore plus difficile qui va suivre dans la Chambre [des représentants] – contrôlée par les Républicains – représentent la réalisation d’une campagne soutenue par la communauté juive de la réforme de l’immigration, qui a fabriqué l’élan au cours de la dernière décennie. »

Citant le président et PDG d’une organisation appelée Hebrew Immigrant Aid Society (HIAS) – qui avait pour habitude de promouvoir l’immigration juive, mais qui favorise maintenant l’immigration non-blanche en Amérique -, Mark Hetfield, du Daily Forward a dit que les Juifs font la promotion de l’immigration parce que c’était dans leur « intérêt stratégique ».

« C’est une chose éthique à accomplir, » a déclaré le président et PDG d’HIAS. Et ajouta rapidement « C’est dans notre intérêt stratégique. »

Cependant, en Israël, toutes ces organisations juives et personnes citées ci-dessus supportent fanatiquement une politique d’immigration qui est l’exact opposée de ce qu’ils appliquent rigoureusement en Amérique.

La politique d’immigration de la « Loi du Retour » d’Israël est actuellement basée sur les lois raciales Nazies de Nuremberg, qui définissait un Juif comme ayant au minimum deux grands parents Juifs.

Cette loi du retour n’est pas fondée sur la religion, car les athées juifs sont également admis à s’installer en Israël. Ils n’ont pas à être des Juifs croyants pour aller en Israël, ils doivent juste avoir la bonne ascendance juive biologique.

En outre, il est interdit aux Juifs d’épouser des non-Juifs en Israël – une autre connexion directe avec les lois nazies concernant la race.

israel-civil-marriage

Israël a également une politique de tolérance zéro pour les demandeurs d’asile. Ils ont mis en place des camps de concentration où des milliers d’Africains sont enterrés en attendant d’être déportés, et, plus récemment, l’Etat juif a annoncé qu’il allait déporter tous les Africains en Ouganda, quel que soit leur pays d’origine.

camp
Camp de Concentration Israélien dans le sud d’Israël mis en place pour maintenir en détention les demandeurs d’asile africains.

ouganda

Enfin, Israël a récemment annoncé qu’il a commencé à tester l’ADN des immigrants juifs avant de leur permettre de s’installer en Israël. Cette initiative importante (car elle confirme la base biologique au judaïsme) a vu le jour en raison des inquiétudes d’Israël que des non-Juifs présumés n’entrent en Israël depuis l’ex-Union soviétique.

russe-adn-juive

Israël a donc une politique d’immigration complètement fondée sur la race, et ne permet qu’aux personnes juives biologiques d’immigrer dans cette nation.

Cette politique est en opposition directe avec la position prise par les groupes juifs en Amérique et d’autres pays européens – ces mêmes organisations juives défendront Israël jusqu’au bout.

Pour mettre cela en perspective: Si l’Amérique, ou n’importe quelle nation, devait adopter des politiques d’immigration fondées sur la race et de vérifier l’ADN des immigrants potentiels avant qu’il ne leur soit autorisé de s’installer, ces organisations juives se mettraient à pleurer et à crier «nazi» et «holocauste» sur tous les toits.

Cependant Israël peut adopter de telles mesures sans que qui que ce soit ne proteste et ne puisse s’exprimer. Bien au contraire, ces mêmes organisations juives soutiendront fanatiquement « le droit d’Israël à être un état Juif ».

Source: New Observer Online


Publicité

Laissez un commentaire

*