Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Exclusif : La CIA arrête ses opérations d’espionnage en Europe

Exclusif : La CIA arrête ses opérations d’espionnage en Europe

cia-peep

WASHINGTON (AP) – La CIA a stoppé ses opérations d’espionnage de gouvernements amicaux en Europe de l’Ouest en réponse à la fureur créée par un allemand pris à la main dans le sac à vendre des secrets aux États-Unis et des révélations d’Edward Snowden, d’informations classifiées détenues par la National Security Agency, d’après les responsables actuels et anciens.

La pause après des décennies d’espionnage, qui reste partiellement en vigueur, a été conçue pour donner aux agents de la CIA le temps d’examiner si ils ont été suffisamment prudents, et d’évaluer si l’espionnage des alliés vaut la peine malgré le risque encouru d’être découvert, a déclaré un responsable américain qui a été informé de la situation.

Sous l’ordre du ‘stand-down’, les agents de la CIA en Europe ont en grande partie été interdits d’entreprendre des « opérations unilatérales » telles que la rencontre avec les sources qu’ils ont recrutées au sein des gouvernements alliés. Ces réunions clandestines sont le fondement de l’espionnage.

Les agents de la CIA sont toujours autorisés à rencontrer leurs homologues dans les services de renseignement du pays hôte, de mener des opérations conjointes avec les services des pays d’accueil et mener des opérations avec l’approbation du gouvernement du pays hôte. Récemment, les opérations unilatérales visant des ressortissants de pays tiers, de Russes résidant en France, par exemple, ont été renouvelées. Mais la plupart des réunions avec des sources de ressortissants des pays qui les accueillent restent en suspens, tout comme pour les nouveaux recrutements.

La CIA a refusé de commenter. (…)

Les pays européens sont également utilisés comme lieux sûrs afin de tenir des réunions entre les agents de la CIA et leurs sources en provenance du Moyen-Orient et d’autres domaines à haute priorité. Ces réunions ont été redirigées vers d’autres lieux tandis que la pause est en vigueur. (…)

AP News, le 19 Septembre 2014

NDLR : En gros, l’article dit deux choses : Que la fureur de Merkel vis à vis de l’espionnage de la CIA en Allemagne a portée ses fruits, et que si la CIA espionne la France (par exemple), elle ne se tournera plus vers les français d’origine mais vers des étrangers chez nous ayant acquis un niveau de pouvoir conséquent. L’espionnage continue mais sous un autre nom. A votre avis pourquoi ils aiment tant le multiculturalisme ? En tout cas si cela est vrai les futurs traitres qui serviront la CIA ne seront pas des Français, mais des étrangers travaillant sur le sol Français. Cela vaut aussi pour tous les gouvernements occidentaux à partir de dorénavant.

Publié le 20 septembre, 2014 dans Big Brother, Etats-Unis, Europe & UE, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*