Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Iran : 91 coups de fouets pour des danseurs de « Happy »

Iran : 91 coups de fouets pour des danseurs de « Happy »

happy

Six jeunes iraniens ont été condamnés à six mois de prison plus 91 coups de fouets pour avoir dansé sur le « Happy » de Pharrell Williams.

Cette danse leur aura coûté bien plus que des petites réprimandes. Ces six jeunes iraniens ont été condamnés au cours de la journée de mercredi à six mois de prison avec sursis. Le juge a également décidé de les passer sous 91 coups de fouets chacun. La raison de cette punition ? Ils avaient dansé en pleine rue de Téhéran sur le célèbre tube planétaire de Pharrell Williams, « Happy ».

Le réalisateur du clip a également été sujet à une peine plus sévère, soit un an d’emprisonnement avec sursis et autant de coups que ses compagnons ont reçus. La vidéo filmée sur un Iphone 5S a été postée sur Youtube dans un pays très conservateur qui filtre tous les accès aux réseaux sociaux. Le clip montrait trois hommes et trois femmes non voilés qui se trémoussaient dans les rues et sur les toits de la capitale dans une reprise personnelle de « Happy ». Ce clip de quelques minutes avaient provoqué le courroux des milieux traditionnalistes iraniens.

Selon la loi israélienne, les six jeunes ont été accusés de « heurt de la chasteté du public ». Le chef de la police de Téhéran, Hossein Sajedinia avait évoqué « un clip vulgaire ». « Trois hommes et trois femmes ont été arrêtés et ont avoué leur acte criminel », avait-il déclaré. Les jeunes femmes ont également été poursuivies en raison de l’absence du port du voile, une loi islamique qui est bel et bien en vigueur en Iran depuis 1979.

Outre le passage en justice, les jeunes ont dû présenter leurs excuses en public.

L’info.re

Publié le 19 septembre, 2014 dans Iran, Islam.

Publicité

Laissez un commentaire

*