Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Stephen Hawking: La particule de Dieu pourrait annihiler l’univers

Stephen Hawking: La particule de Dieu pourrait annihiler l’univers

stephen-hawking

L’idée n’est pas nouvelle. Mais quand c’est Stephen Hawking qui la reprend, et la diffuse, forcément, elle fait du bruit. Dans un recueil intitulé Starmus, qui compile des tribunes données par des figures de la science lors d’une conférence du même nom, le célèbre physicien affirme:

«Le boson de Higgs a le potentiel inquiétant de devenir métastable à des énergies dépassant les 100 milliards de gigaélectron volt. Cela pourrait dire que l’univers pourrait subir une désintégration du vide catastrophique, avec une bulle s’étendant à la vitesse de la lumière. […] Cela pourrait se produire à tout moment et nous ne le verrions pas venir.»

Si vous ne saisissez pas les subtilités de cette explication, dites-vous que l’idée sous-jacente est plutôt simple: l’univers est «à la lisière entre un univers stable et un univers instable», explique le physicien Joseph Lykken, cité par Live Science. C’est le concept de «métastabilité» employé par Hawking. Et c’est le boson qui pourrait tout faire basculer, et tout anéantir donc, pour peu qu’on soumette la «particule à d’incroyables niveaux d’énergie», résume le site Mic.

Or, comme le reconnaît d’ailleurs Hawking lui-même, il est fortement improbable que l’humanité parvienne un jour à faire subir au boson des niveaux d’énergie pareils, par exemple au sein d’un accélérateur de particules. Bien sûr, il est toujours difficile de prévoir l’avenir, surtout dans le domaine de la science, mais Mic précise tout de même qu’il faudrait, selon les physiciens, «un appareil plus large que la Terre elle-même»!

Ce scénario, digne d’un film de Roland Emmerich, rappelle les fantasmes suscités en 2008 par le Cern et son accélérateur de particules, accusé, comme le rappelle Mic, de pouvoir créer un trou noir gigantesque susceptible d’engloutir la Terre.

Si cette théorie de bulle de vide cataclysmique circule depuis un moment, Le Point détaillant par exemple dès 2013 cette idée d’un «boson messager de l’apocalypse», la communauté scientifique regrette néanmoins que Stephen Hawking la reprenne aujourd’hui, le taxant même de sensationnalisme.

C’est loin d’être la première fois que les déclarations alarmistes et fracassantes du célèbre physicien agace ses confrères: dès 2001, le site de la BBC se faisait l’écho de chercheurs reprochant à Hawking d’avoir annoncé une apocalypse provoquée par un virus mortel. Récemment, le chercheur avait aussi évoqué les risques d’une intelligence artificielle mal contrôlée par l’humanité.

En ce qui concerne le boson de Higgs, les observateurs vont même jusqu’à soupçonner un poil de mauvaise foi de la part d’Hawking. Comme le rappelle Cnet, ce dernier n’aime pas vraiment cette particule:

«D’abord, il y a le fait qu’il a perdu 100 dollars en pariant qu’on ne la découvrirait jamais. Ensuite, il a songé l’année passée que maintenant que le boson de Higgs avait identifié, la physique allait devenir moins intéressante.»

Voir la source Slate.fr pour tous les liens et explications liés à cet article.


Publicité

Laissez un commentaire

*