Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Japon: Un homme réchappe à sa 113ème tentative de suicide

Japon: Un homme réchappe à sa 113ème tentative de suicide

japonais-113eme

Osaka – Hitoshi Ishikawa, 37 ans, a attiré l’attention de plusieurs personnes récemment, après avoir été accrédité du record mondial le plus triste de l’histoire, en ayant survécu à son saut depuis le pont Chitose de la métropole japonaise. L’organisme du Guinness des Records a reconnu aujourd’hui que cette 113ème tentative de suicide échouée, constitue un nouveau record du monde.

La chute de plus de 120 mètres dans le port de Taisho a presque tué le pauvre homme, brisant ses deux jambes, un bras et plusieurs côtes. Il a été rapidement récupéré cependant, par un médecin et sa femme à bord d’un bateau de plaisance. Le couple a rapidement ramené Mr. Ishikawa sur la terre ferme et a appelé une ambulance. Il a été emmené à l’hôpital de l’Université d’Osaka, où après de nombreuses heures dans la salle d’opération, les membres du personnel médical ont miraculeusement pu le sauver.

Sa dernière tentative est seulement un des nombreux gestes suicidaires spectaculaires de Monsieur Ishikawa qui ont attiré l’attention des médias au cours des dernières années. Le 17 Janvier 2014, il avait tenté de se jeter à l’avant d’un train sur le quai Yoboyabashi du métro d’Osaka, pour être sauvé au dernier moment par un spectateur. En 2012, il avait sauté dans la cage aux tigres du zoo de Kamine d’Hitachi, et malgré une commotion grave, il s’en ait sorti indemne.

balcon

Après s’être jeté du toit pour la deuxième fois, l’employeur de Mr. Ishibawa a installé des filets anti-suicide autour de l’immeuble hébergeant ses locaux professionnels.

Son cas n’est pas aussi unique qu’il n’y parait à Osaka, la troisième ville du Japon de par sa population, et seconde région métropolitaine la plus peuplée au Japon. Elle est également l’une les plus peuplée du monde avec 19 millions d’habitants. Cette très forte densité de population crée beaucoup de concurrence sur le marché professionnel, en particulier chez les jeunes adultes. Les tentatives de suicide ne sont donc pas si rares dans la ville ou au Japon en général. Le pays est classé 8ème au monde en termes de taux de suicide. Le cas de Mr. Ishibawa semble toutefois avoir attiré beaucoup d’attention sur le sujet, qui est généralement assez tabou dans la culture japonaise.

Source

Publié le 18 août, 2014 dans Japon, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*