Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Etats-Unis : la femme d’un leader anti-gay le quitte pour une femme

Etats-Unis : la femme d’un leader anti-gay le quitte pour une femme

john-saenz

Il a promu une loi qui interdit les toilettes publiques aux homosexuels et croit qu’une puissante thérapie peut guérir les gays. Jonathan Saenz est le président et porte-parole de Texas Values, une organisation basée dans l’état du Texas qui milite contre les droits de la communauté LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Transexuels), comme c’est son droit constitutionnel aux Etats-Unis.

Sauf que son orientation politique conservatrice a violemment dérivé ces dernières années et est devenue une croisade personnelle. La raison ? Lonestar Q, une revue texanne pro LGBT, rapporte que, ironie de l’histoire ou source de motivation discutable, sa femme Corinne l’a quitté il y a quelques mois pour une autre femme, après 9 ans de mariage.

Un fervent défenseur des libertés religieuses

Cet avocat catholique se bat depuis plusieurs années contre l’avortement et en faveur des libertés religieuses mais son combat s’est focalisé sur les homosexuels quelques temps avant que son divorce soit prononcé. Depuis, Jonathan Saenz a affirmé que les militants homosexuels veulent envoyer les chrétiens dans des camps de concentration ou que le mariage gay mène à la polygamie.

Son offensive anti-gay s’est poursuivie dans le cadre familial. Il a essayé sans succès de faire interner son désormais ex-femme au motif qu’elle refusait une évaluation psychiatrique dans le cadre du divorce. Il a voulu aussi interdire la présence de la nouvelle petite-amie de Corinne à proximité de ses enfants.

Sa prochaine bataille est toute trouvée : s’assurer que le mariage homosexuel reste interdit au Texas, comme c’est le cas depuis 2005.

Le Parisien

Publié le 14 août, 2014 dans Amusant & Drôle, Etats-Unis, Homosexualité & Lobby Gay.

Publicité

Laissez un commentaire

*