Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Banksters : L’Argentine porte plainte contre les États-Unis

Banksters : L’Argentine porte plainte contre les États-Unis

argentina-default-2014

L’Argentine a décidé de porter plainte contre les Etats-Unis devant la Cour internationale de justice des Nations Unies. Cette décision fait suite au blocage que Buenos Aires rencontre actuellement dans ses négociations avec des fonds spéculatifs américains qui ont refusé de participer à la restructuration de la dette Argentine.

Le communiqué de la présidence argentine, publié jeudi 7 août sur son site internet, est explicite. Les Etats-Unis, selon Buenos Aires, ont violé la souveraineté Argentine, ainsi que son immunité judiciaire suite à la décision d’un juge de New York de bloquer le remboursement de dette à des fonds spéculatifs.

« Etant donné qu’un Etat est responsable de la conduite de tous ses organes, les violations [du pouvoir judiciaire] ont provoqué une controverse entre l’Argentine et les Etats-Unis », affirme le communiqué de Buenos Aires.

Ce jugement a été définitivement validé par la Cour Suprême américaine. Résultat, l’Argentine refuse de se soumettre au jugement et de rembourser ces fameuses dettes auprès de ces fonds américains, surnommés « fonds vautours ». Le pays avait jusqu’au 30 juillet pour les rembourser. Autre conséquence de ce blocage, l’Argentine a été déclarée en « défaut de paiement partiel ».

Cette plainte de Buenos Aires a été transmise au gouvernement américain, mais aucune action ne pourra être engagée si d’aventure Washington ne reconnaît pas la juridiction de ce tribunal a prévenu jeudi 7 août la Cour de justice internationale qui siège à La Haye, aux Pays-Bas.

Reste qu’actuellement Buenos Aires voit son économie décliner à un rythme inquiétant. Et c’est la deuxième fois en douze ans que le pays se retrouve dans pareille situation.

RFI.fr

Publié le 8 août, 2014 dans Banksters, Crise, Etats-Unis, La Bourse & L'Economie, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*