Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’EIIL empoche 3 millions de $ par jour en vendant du pétrole

L’EIIL empoche 3 millions de $ par jour en vendant du pétrole

Pendant près de deux semaines, l’Etat islamique en Irak et au Levant (EIIL) et les forces fidèles de Bachar al-Assad ont comabattu pour le contrôle du gisement de pétrole de Shaar, l’un des plus importants de la Syrie, près de la ville historique de Palmyre. Le 19 Juillet, il a été signalé que le groupe militant sunnite avait tué 270 combattants du régime et pris le contrôle du gisement, dans ce qui était l’un des conflits les plus meurtriers en à peine 48h enregistré jusqu’à ce jour.

Alors que l’EIIL rampe de plus en plus vers la Syrie, les analystes déclarent qu’une partie importante de ses ressources financières proviennent du pétrole brut qu’il vend sur le marché noir; en conséquence, les champs de pétrole sont devenus des cibles de choix prioritaires dans la lutte. Tout comme pour les gisements de gaz comme ceux de Shaar, où la perturbation des lignes conduit à des pénuries et des coupures d’électricité dans les zones de régime contrôlées aussi loin que Damas.

Nous avons demandé à Robin Mills, un analyste de l’énergie basé à Dubaï et auteur du livre « The Myth of the Oil Crisis, », et Theodore Karasik, directeur de recherche du think tank INEGMA basé à Dubaï, de pondérer sur la raison pour laquelle les champs de pétrole sont devenus si importants pour l’EIIL et comment les transformer en champs de bataille pourrait perturber la production d’énergie, ainsi que les flux d’argent du groupe djihadiste.

(…)

Syria Deeply: Combien d’argent l’EIIL obtient en produisant du pétrole?

Karasik: Les fonctionnaires de l’industrie pétrolifère irakienne disent que l’EIIL fait environ 1 million de dollars par jour des profits du pétrole irakien, et s’ils se retrouvent dans les champs syriens [les zones vers lesquelles ils s’avancent], le total serait de 100 millions de dollars par mois pour l’Irak et la Syrie combinés. Ils le revendent pour 30 $ le baril car c’est un marché noir. Ils ne se rattachent pas aux normes internationales pour les prix du pétrole, qui sont à plus de 100 dollars le baril. Le pétrole est acheté par la Turquie en provenance de la Syrie, et il est vendu à des commerçants dans le marché noir qui sont actifs dans tout le Levant.

Mills: L’approximation d’un million de dollars par jour provient des champs irakiens dont ils ont le contrôle. L’Irak et la Syrie combinés pourraient atteindre 3 millions de dollars par jour, donc ils obtiennent plus de pétrole en Syrie [comparé à l’Irak] La production est à seulement 10% des niveaux de pré-guerre, ce sont des gisements vieux et matures qui nécessitent beaucoup de travaux techniques et d’entretiens, et ils n’ont pas cela. Donc la production est très infime. Nous avons des apports que l’EIIL contrôle la plupart des gisements à l’Est de la Syrie et à Deir Ezzor, au nord est, ou les Kurdes contrôlent la zone. (…)

Source: ABC News, le 2 Aout 2014

Publié le 4 août, 2014 dans Califat Islamique, La Bourse & L'Economie, Turquie.

Publicité

Laissez un commentaire

*