Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Turquie : le vice-Premier ministre prie les femmes de ne pas rire fort car c’est sexuel

Turquie : le vice-Premier ministre prie les femmes de ne pas rire fort car c’est sexuel

mongolos-musulman

En Turquie, un responsable du parti islamiste de la Justice et du développement au pouvoir a appelé mardi 29 juillet les femmes à ne pas « rire en public ». Le gouvernement de Tayyip Erdogan, qui devrait être élu président de la République dans une dizaine de jours, est de plus critiqué pour ses références à l’islam et à la morale.

La presque fatwa du porte-parole du gouvernement Bülent Arinç, également vice-Premier ministre et très proche du futur président Recep Tayyip Erdogan, a déclenché dans les médias et les réseaux sociaux une avalanche de réactions de femmes plus ou moins connues exhibant leurs plus beaux sourires sur des selfies, individuels ou en groupes.

Mais la dérive rigoriste du parti au pouvoir ne manque pas d’inquiéter, surtout à la veille d’un scrutin présidentiel acquis à Recep Tayyip Erdogan et qui devrait encore renforcer le contrôle du parti AK, au pouvoir depuis 12 ans, sur la société turque. Car Bülent Arinç, qui avait déjà multiplié ces derniers temps les condamnations des séries et programmes télévisés invitant selon lui à l’addiction sexuelle, estime que la femme turque doit rester « décente », et donc ne « pas rire à gorge déployée devant tout le monde » ; elle doit aussi veiller à sa chasteté de manière à demeurer « bonne à marier », une question pour lui de « droiture morale ».

De la même manière, le politicien a dénoncé les femmes qui abusent selon lui du téléphone portable.

RFI

Publié le 30 juillet, 2014 dans Islam, Monde, Société & Culture, Turquie.

Publicité

Laissez un commentaire

*