Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Comment des travailleurs Japonais ont sauvé leur ville d’une attaque atomique en réduisant la visibilité des bombardiers américains

Comment des travailleurs Japonais ont sauvé leur ville d’une attaque atomique en réduisant la visibilité des bombardiers américains

nagasaki

Alors que le 69ème anniversaire du bombardement atomique de Nagasaki approche, un ancien travailleur de l’usine de la ville actuelle de Kitakyushu, Fukuoka, a parlé de son histoire inédite sur la façon dont il a brûlé du goudron de houille pour réduire la visibilité des avions américains qui étaient sur le point de larguer une bombe Atomique sur la ville.

Les États-Unis ont d’abord visé la ville de la préfecture de Fukuoka Kokura, aujourd’hui Kitakyushu, en tant que cible primaire de la bombe atomique du 9 août 1945. Toutefois, des avions américains survolant Kokura ce jour-là ont dû changer de cible à Nagasaki en raison de la faible visibilité dans le ciel de Kokura.

Alors que des histoires liées à l’incident ont été rarement révélées, par compassion pour les victimes de la bombe atomique larguée sur Nagasaki, trois anciens employés de Yawata Steel Works, aujourd’hui Nippon Steel et Sumitomo Metal Corp, ont récemment déclaré au Mainichi Shimbun leur projet d’avoir créé un écran de fumée dans le ciel pour protéger la ville des bombardements.

Parmi les trois travailleurs, le résident d’Oita Satoru Miyashiro, 85 ans, qui a travaillé dans une usine d’acier vers la fin de la guerre a dit qu’il avait brûlé du goudron de houille pour créer un écran de fumée le 9 août 1945.

Miyashiro était au bureau à côté de l’usine le jour où il a entendu une émission de radio, déclarant qu’un avion américain se dirigeait vers le nord. Alors que la sirène ait retentit, son superviseur lui a dit de mettre en route l’incinérateur, dans lequel des barils de pétrole remplis de goudron de houille ont été alignés. Après la confirmation que de la fumée noire était projetée dans l’air, Miyashiro est parti se réfugier dans un abri souterrain. Quand il est retourné au bureau après que les bombardiers B-29 aient terminé leur mission, Miyashiro a appris que la ville de Nagasaki avait été attaquée par un « nouveau type de bombe. »

Miyashiro a dit qu’environ deux jours avant l’attaque de Nagasaki que les travailleurs de l’usine d’acier Yawata, avaient appris que Hiroshima avait été anéanti par la « nouvelle bombe », par leurs collègues qui revenaient de Yawata via Hiroshima. Il pensa que la prochaine cible serait sa ville comme il y avait des usines d’armement qui se trouvaient dans la zone.

(…)

Source: Mainichi.jp

Publié le 29 juillet, 2014 dans Conflits & Guerres, Etats-Unis, Histoire, Japon.

Publicité

Laissez un commentaire

*