Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Vol AH5017 d’Air Algérie : Un leader du Hezbollah et des troupes françaises à bord du vol ?

Vol AH5017 d’Air Algérie : Un leader du Hezbollah et des troupes françaises à bord du vol ?

militaires

Des 116 ou 118 personnes à bord du vol Air Algérie AH5017 qui s’est effondré au Mali, au moins 33 personnes militaires françaises incluant trois officiels (fonctionnaires) des services secrets et un leader Libanais du Hezbollah y étaient présents.

Comme les autorités algériennes l’ont affirmé, la cause réelle de l’accident pourra être établie seulement après une enquête minutieuse et ils n’ excluent pas une attaque terroriste.

Le nombre de personnes exact dans l’avion, McDonnell Douglas 83, est toujours peu clair – soit 116 ou 118. Mais un quotidien local, citant des sources, évoque que des troupes françaises étaient à bord. Il y avait au moins 19 passagers libanais et certains d’entre eux étaient des citoyens avec la double nationalité, y figurait un chef présumé du Hezbollah, qui a été déguisée comme un homme d’affaires. Une équipe d’experts libanais est partie au Mali pour aider l’enquête.

En attendant, des militants d’un Mouvement pour le Jihad en Afrique occidentale (MOJWA), localement connu comme Tawhid et le Jihad en Afrique occidentale, disent être placés près du site d’accident non loin de leur bastion. Al Qaeda est supposée tenir un arsenal de missiles issu d’une contrebande par la Libye.

Cependant, les experts ont fermement exclu n’importe quelle attaque sol-air qui aurait abattu l’avion. Mais la spéculation sur un incident criminel lié avec des explosifs à l’intérieur du vol de Faso-Alger du Burkina a aussi fait surface.

« Nous excluons – et depuis le début – pas d’attaque au sol » a dit le ministre du transport Frédéric Cuvillier sur France 2.

Le site de l’accident où les débris de l’avion sont dispersés sur une relativement petite zone suggère que l’avion a été intact en touchant le sol avant sa désagrégation. Jusqu’ici, les experts sont restés fidèles à la théorie des mauvaises conditions atmosphériques ou des problèmes techniques qui pourraient être la cause de l’accident.

Le Ministre algérien des transports a dit aux journalistes : « l’enquête est toujours en cours. Cela prendra du temps mais nous ne devrions pas interdire d’autres hypothèses jusqu’à ce que l’enquête soit réalisée. Nous devons traiter des informations soigneusement et pas croire des rumeurs jusqu’à ce que les enquêteurs finissent leur travail. » « Nous ne pouvons pas parler de la raison réelle de l’accident avant que l’enquête ne soit finie. Des données techniques indiquent le mauvais temps. Le Mali a la priorité d’examiner l’accident comme il a eu lieu, chez eux. L’Algérie, la France ou un autre pays aideront conformément à la loi. »

Source: International Business Times, le 26 Juillet 2014

via Fds

Publié le 28 juillet, 2014 dans Conspirations & Complots, France, Maghreb.

Publicité

Laissez un commentaire

*