Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

L’Égypte soutient Israël dans sa lutte contre le Hamas

L’Égypte soutient Israël dans sa lutte contre le Hamas

egypte

Un écho de la rhétorique anti-Hamas en provenance d’Israël en plein conflit avec la bande de Gaza, a un écho que beaucoup de gens considèrent comme surprenant depuis le début des hostilités le 8 Juillet : L’Égypte.

Un pays dont le chef il y a plus d’un an, avait été un allié proche du Hamas et est aujourd’hui l’un de ses principaux antagonistes. Elle remue l’opinion publique contre le groupe militant parce que le Hamas est la branche palestinienne des Frères musulmans, que l’Égypte a interdite.

Habituellement, les Égyptiens dénonceraient Israël pour le nombre de morts palestiniens dans la bande de Gaza, qui est désormais à plus de 750 morts. Mais Abou Ahmed Chéhab, 60 ans, qui vend des foulards sur un trottoir dans le centre du Caire, n’a pas tardé à attaquer le Hamas.

« La raison de ce qui se passe à nos frères palestiniens est à cause de Hamas, » dit-il. « Le Hamas est un groupe extrémiste. »

L’été dernier, l’armée égyptienne a évincé le chef des Frères musulmans Mohammed Morsi comme président et l’a emprisonné. Le groupe islamiste est devenu une organisation terroriste et des milliers de ses dirigeants et membres ont été jetés en prison.

Depuis lors, un gouvernement soutenu par l’armée qui est maintenant dirigée par Abdel Fattah al-Sisi, qui est passé de personnalité militaire forte à président élu au printemps dernier, a réussi à attiser le sentiment anti-islamiste parmi une grande partie de la population égyptienne. Les deux appareils médiatiques privés et d’état ont contribué à alimenter les sentiments anti-Hamas.

Le Hamas a de « mauvaises politiques et les résultats de ces politiques se font ressentir par les femmes et les enfants », a déclaré un chauffeur de taxi Medhat Kamel, 40 ans, à propos de la mort de civils dans Gaza. « Ils comptent sur la violence et n’utilisent pas le dialogue. » (…)

Source: USA Today, le 24 Juillet 2014

Publié le 26 juillet, 2014 dans Conflits & Guerres, Egypte, Palestine, Sionisme & Israël.

Publicité

Laissez un commentaire

*