Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

300 Passagers de Malaysia Airlines Morts dans un Crash d’Avion entre l’Ukraine et la Russie

300 Passagers de Malaysia Airlines Morts dans un Crash entre l’Ukraine et la Russie

avion-malaysia-airlines

Un avion de ligne de la compagnie Malaysia Airlines s’est écrasé, jeudi 17 juillet, dans l’est de l’Ukraine, près de la frontière russe, d’après les agences de presse Interfax-Ukraine et ITAR-TASS (russe). La compagnie aérienne a confirmé avoir « perdu le contact » avec le vol MH17, qui assurait la liaison entre Amsterdam et Kuala Lumpur avec à son bord 295 personnes – 280 passagers et 15 membres d’équipage. La dernière position connue de l’avion était dans la zone aérienne de l’Ukraine, près de la région de Donetsk.

D’après Kiev, tous les passagers seraient morts dans le crash. L’agence Reuters rapporte que, selon le ministère des situations d’urgence ukrainien, qui s’est rendu sur place, des morceaux de corps ont été retrouvés jusqu’à 15 km autour du site, et qu’au moins 100 cadavres ont été aperçus.

Selon l’administration régionale, l’appareil s’est écrasé non loin de la ville de Chakhtarsk. Le journal Korrespondent rapporte que les décombres se trouvent près du village de Grabove. Les deux sont dans une région contrôlée par les séparatistes prorusses. Selon le Conseil de sécurité nationale et de défense de l’Ukraine, la situation à la frontière est « toujours très difficile », avec de nombreux tirs de missiles Grad, d’artillerie lourde et de mortiers.

KIEV ET SÉPARATISTES REJETTENT TOUTE RESPONSABILITÉ

Interfax assure que l’avion a été abattu alors qu’il volait à près de 10 000 mètres d’altitude. Le président ukrainien, Petro Porochenko, a déclaré « ne pas exclure » que l’avion ait été « abattu ».

« C’est le troisième cas tragique ces derniers jours, après les avions An-26 et Su-25 des forces armées ukrainiennes abattus depuis le territoire de la Russie. Nous soulignons que les forces armées ukrainiennes n’ont pas effectué de tirs susceptibles d’atteindre des cibles dans les airs. »

Plus tôt, le ministère de l’intérieur ukrainien avait affirmé que c’était un missile sol-air qui l’aurait percuté. Un conseiller de ce même ministère, Anton Guerachtchenko, a ouvertement accusé les prorusses d’être responsables du drame.

Le chef séparatiste prorusse de la « république populaire » autoproclamée de Donetsk, Alexandre Borodaï, a de son côté accusé les forces ukrainiennes d’avoir abattu le Boeing. « Apparemment, c’est en effet un avion de ligne, abattu par l’armée de l’air ukrainienne », a-t-il déclaré à la chaîne russe Rossiya 24.

PLUSIEURS INCIDENTS AÉRIENS EN UKRAINE CETTE SEMAINE

La région de l’est de l’Ukraine autour de la grande ville de Donestk est le théâtre de violents combats entre l’armée ukrainienne et les séparatistes depuis plusieurs mois. Des appareils ont déjà été attaqués dans la région : jeudi matin, les autorités ukrainiennes ont accusé la Russie d’avoir abattu un avion de combat Su-25 – ce que Moscou dément. Un avion de transport militaire Antonov An-26 ukrainien avait également été attaqué.

Le président russe Vladimir Poutine a abordé jeudi au cours d’une conversation téléphonique avec son homologue américain Barack Obama le crash de l’avion de Malaysia Airline. La Malaisie a annoncé qu’elle ouvrait une enquête sur la disparition de son avion.

Le 8 mars, un autre Boeing 777 de la Malaysia Airlines a disparu peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, avec à son bord 239 passagers. Aucune trace de l’avion, qui se serait abîmé dans l’océan Indien, n’a été retrouvée.

Source: Le Monde, le 17 Juillet 2014


Publicité

Laissez un commentaire

*