Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une nouvelle étude affirme que renifler ses pets aide à prévenir contre le cancer

Une nouvelle étude affirme que renifler ses pets aide à prévenir contre le cancer

combinaison-a-pets Ça a été une semaine plutôt bizarre pour ce qui est du domaine de la santé. Tout d’abord les médecins ont dit que Justin Bieber pourrait sauver la vie de jeunes garçons, et maintenant des scientifiques à l’Université d’Exeter soutiennent pour renifler ses pets pourrait effectivement empêcher le cancer, parmi d’autres maladies. Euh, d’accord.

« Bien que le gaz de souffre d’hydrogène » produit lorsque les bactéries décomposent la nourriture « est bien connu pour son odeur piquante, nauséabonde que l’on retrouve dans les œufs pourris et les flatulences, est naturellement fabriqué dans le corps et pourrait bien être en fait un héros de la médecine, avec des conséquences importantes pour de futurs traitements pour une variété de maladies », a déclaré le Dr Mark Wood dans un communiqué de l’université.

Bien que le gaz puant peut être nocif à fortes doses, les chercheurs semblent croire qu’une bouffée par ci par là a le pouvoir de réduire les risques de cancer, les AVC, les crises cardiaques, l’arthrite et la démence en préservant les mitochondries. Les chercheurs en viennent même à leur propre composé afin d’imiter les avantages bénéfiques de l’odeur nauséabonde pour la santé.

« Nous avons exploité ce processus naturel en fabriquant un composé, appelé AP39, qui délivre lentement de très petites quantités de ce gaz aux mitochondries, » a dit le professeur Matt Whiteman, qui a travaillé sur l’étude qui sera publiée dans la revue Medicinal Chemistry Communications.

Donc remerciez le mec dans l’ascenseur, ils vous a peut être sauvé la vie, ou pas.

Source: Time.com, le 11 Juillet 2014

Publié le 12 juillet, 2014 dans Santé, Science, Société & Culture, WTF.

Publicité

Laissez un commentaire

*