Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le nouveau banquier du Vatican est un Français

Le nouveau banquier du Vatican est un Français

pape-francois-vatican-banqu

Du changement dans les finances papales. Le financier français Jean-Baptiste de Franssu a été nommé à la tête de l’IOR (Institut pour les oeuvres de religion) ce mercredi. Il remplacera l’industriel allemand Ernst von Freyberg à la tête de cette Banque de l’église catholique, ainsi que l’a officialisé le Saint-Siège.

Jean-Baptiste de Franssu dirigeait jusqu’à présent un cabinet de conseil en fusion acquisition baptisé «Incipit» et situé à Bruxelles. Il «assumera la charge de nouveau président de l’IOR à partir du 9 juillet, au terme d’une période de transition» a précisé le Vatican. A 51 ans, ce catholique pratiquant père de quatre enfants aura pour lourde tâche de continuer à moderniser une institution controversée après plusieurs scandales financiers.

Lors d’une conférence de presse au Vatican, le cardinal australien George Pell, qui dirige le nouveau ministère de l’Economie, a annoncé une série de mesures pour «améliorer la gestion économique du Vatican». Celles-ci ont été approuvés par le pape François. «Il a fait savoir que ces changements devraient être réalisés rapidement», a déclaré le cardinal, citant, parmi les principaux domaines touchés par les réformes l’IOR, l’Administration du patrimoine (APSA), le Fonds de pension et les médias du Vatican.

Transformer la Banque du Saint-Siège

«C’est un honneur d’être appelé à effectuer les changements jugés aujourd’hui nécessaires pour transformer ultérieurement l’IOR en un fournisseur de services pour l’Eglise», a commenté Jean-Baptiste de Franssi. «Je vois ce rôle comme une mission», a-t-il ensuite affirmé devant la presse, soulignant qu’il «continuerait les efforts pour la transparence de l’IOR».

La Banque du Vatican est sur la sellette pour avoir participé au recyclage d’argent sale, y compris pour le compte de la mafia. Cette institution avait notamment été mêlée au retentissant scandale financier du Banco Ambrosiano, durant les décennies 1980 et 1990. Depuis la nomination du pape François, le Vatican a entrepris une véritable opération de reconstruction à propos d’une institution qui avait alors failli être purement et simplement liquidée.

En publiant son bilan mardi, l’institut avait annoncé la «phase 2» de sa réforme, les quelque 19.000 comptes initiaux de la banque, dont certains étant douteux ou dormants, avaient été épluchés et vérifiés. Fin juin, il n’y avait plus que 15.495 comptes à l’IOR, selon le journal allemand Die Zeit.

«Nous nous connaissons bien, nous avons travaillé ensemble. Je resterais pendant quelques semaines à ses côtés», a précisé Ernst von Freyberg en évoquant la future transition à la tête de la Banque du Vatican. Avec cette nomination, Jean-Baptiste de Franssu devient le laïc français de plus haut rang au Vatican.

Le Parisien

Publié le 9 juillet, 2014 dans France, Vatican.

Publicité

Laissez un commentaire

*