Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le Yéti ne serait rien d’autre qu’un ours polaire !

Le Yéti ne serait rien d’autre qu’un ours polaire !

yeti-ours-polaire

Le yéti est la créature mythologique la plus humaine qui soit. En effet, l’existence de cette bête poilue à la démarche similaire à la nôtre n’a jamais été prouvée jusqu’ici. Pourtant, l’abominable homme des neiges ne cesse de nourrir les fantasmes les plus fous depuis plusieurs siècles. Cette fois, une découverte impressionnante pourrait remettre en cause son existence : le yéti serait en réalité… un ours polaire !

Bryan Sykes est professeur de génétique humaine à la très réputée Université d’Oxford au Royaume-Uni. Éminemment respecté dans sa profession, l’homme n’a eu de cesse, lors de sa carrière, de vulgariser la science afin de la rendre accessible à tous. Cette fois, le britannique a fait une découverte pour le moins surprenante. En analysant des échantillons supposés de poils de yéti provenant de musées, le professeur a découvert que ces derniers appartenaient en réalité à des ours, des chevaux, des canidés, des vaches, un humain, des ratons laveurs… mais pas de yéti, rapporte le site Gentside. Les recherches menées ont surtout montré qu’une espèce encore inconnue d’ours polaire pourrait bien exister.

A en croire les bergers de l’Arun Valley, le yéti n’a rien d’une créature mythologique ou d’un fantasme : c’est un être vivant ! Deux des échantillons analysés par Bryan Sykes et dont l’origine reste encore floue proviendraient tout d’abord du Bhoutan, mais aussi de l’Inde, et plus précisément de la région du Ladakh. Ce possible ADN d’ours polaire serait vieux de 40.000 ans. Néanmoins, les recherches de Bryan Sykes restent à prendre avec des pincettes. En effet, la communauté scientifique compte faire toute la lumière sur cette découverte. Pour en avoir le coeur net, Bryan Sykes et son équipe comptent mettre en place une expédition afin de partir sur les traces du yéti.

La Voix de la Russie

Publié le 6 juillet, 2014 dans Cryptozoologie, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*