Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Machu Picchu : Le Pérou accorde un ‘permis de tuer’ les écologistes et manifestants environnementaux

Machu Picchu : Le Pérou accorde un ‘permis de tuer’ les écologistes et manifestants environnementaux

Une nouvelle loi exonère les soldats et la police de responsabilité pénale s’ils provoquent des blessures ou des décès.

[…] La loi, no. 30151, a été promulguée en Janvier de cette année et est, selon Juan José Quispe de l’IDL, une modification de la législation existante adoptée par le gouvernement précédent. La modification consiste à remplacer trois mots – « en forma reglamentaria » – avec cinq autres – « u otro medio de defensa » – dont Quispe dit que cela signifie que tout soldat ou officier de police peut désormais tuer ou blesser un civil sans avoir besoin d’utiliser son arme « conformément à la réglementation », ou en utilisant autre chose que son arme.

« Nous continuons d’examiner cette loi comme étant celle accordant aux forces armées ainsi qu’à la police nationale un permis de tuer », a déclaré Quispe au Guardian. « Il permet un degré élevé d’impunité. Durant la répression des protestations sociales, des policiers et des soldats qui provoquent des blessures ou des décès seront désormais exemptés de responsabilité pénale ».

Quispe dit que l’exemption s’applique également aux policiers ou aux soldats qui, dans la lutte contre le narco-terrorisme en particulier, tuent accidentellement des civils.

« C’est une loi dangereuse et elle constitue une menace pour tout le monde, » dit-il. « Elle permet l’utilisation d’armes violant la législation en vigueur et les paramètres internationaux tels que les principes des Nations Unies. Elle donne aux soldats et officiers de police une carte blanche pour commettre des crimes en toute impunité ». […]

The Guardian, 29 Juin 2014


Publicité

Laissez un commentaire

*