Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Nouvel Ordre Mondial : L’Irak menacé de désintégration, et la région de remodelage des frontières

Nouvel Ordre Mondial : L’Irak menacé de désintégration, et la région de remodelage des frontières

Les formations armées sunnites poursuivent leur marche triomphante en Irak.

Les commandos s’emparent d’installations stratégiques toujours nouvelles y compris d’une grande base aérienne irakienne et de plusieurs champs pétrolifères. Les militaires irakiens ont engagé, à son tour, les préparatifs intenses à la défense de Hadith où se trouve une grande centrale hydraulique. Si les commandos ont la possibilité de s’en emparer, il pourront troubler sérieusement l’alimentation en énergie de plusieurs régions de la république.

130 experts militaires américains sont déjà venus au secours des forces de sécurité. Ils devront instituer, en particulier, des centres opérationnels conjoints à Bagdad et dans le Nord de l’Irak pour échanger de renseignements et coordonner la planification des opérations contre les commandos. Cependant, les experts doutent que cela contribue à infléchir sur la situation en faveur de Bagdad.

Dans le même temps, le premier ministre irakien Nouri al-Maliki a décliné les appels de plusieurs pays occidentaux et de l’opposition à former un « gouvernement provisoire de salut national ». Ainsi, Bagdad a exclu en fait la possibilité de réconciliation nationale en donnant la préférence à la guerre « jusqu’à la victoire ». Le président de l’Institut de religion et de politique Alexandre Ignatenko indique :

« A mon avis, la crise combinée et prolongée en Irak a passé le point de non-retour. Il n’existe pas et il n’y aurait pas d’Irak tel qu’il était auparavant. Le scénario négatif pour l’Irak visant à désintégrer le pays est appliqué actuellement. »

De l’avis général, le pays se désintégrera en trois parties : Kurdistan, zones sunnite et chiite. A mon avis, ce processus est plus compliqué : je n’exclus pas la transformation de Bagdad en Berlin de l’époque de la guerre froide lorsque la ville était divisée en Ouest et en Est hostiles. Dans le cas de Bagdad, c’est pratiquement inévitable.

Les victoires de l’insurrection sunnite ne sont assurées tellement par l’alliance des forces sunnites mais par leurs compagnons de route de l’l’Etat islamique en Irak et au Levant ainsi que des formations armées post-Saddam (composées essentiellement de baassistes) et des tribus sunnites ayant prêté serment de fidélité à l’Etat islamique en Irak et au Levant. Il convient de noter qu’ils contrôlent les différentes parties de l’Irak. Autrement dit, l’Irak se désintégrera mais non pas en trois parties, elles seront beaucoup plus nombreuses.

Nous assistons au troisième acte : finale de la tragédie nationale de l’Irak.

Source: La Voix de la Russie

Publié le 27 juin, 2014 dans Conflits & Guerres, Irak, Islam, Nouvel Ordre Mondial.

Publicité

Laissez un commentaire

*