Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Election du grand rabbin de France ce dimanche 22 Juin

Election du grand rabbin de France ce dimanche 22 Juin

valls-hollandek-ippa

Alors que le Consistoire s’apprête à élire le futur grand rabbin de France ce dimanche 22 juin, Moïse Cohen, président d’Honneur du Consistoire de Paris, revient sans langue de bois sur les défis que représente cette élection pour le judaïsme français…

Quel est le pouvoir du grand rabbin de France ?

C’est un poste honorifique avant tout ; symboliquement, il revêt une très grande importance à la fois à l’extérieur, car il est un interlocuteur pour l’Etat, mais aussi vis-à-vis de la communauté juive qui considère qu’il doit être un phare qui l’éclaire sur maints problèmes. Il est présent aux grandes cérémonies et il est à la tête de l’appareil rabbinique même si les grands rabbins régionaux font un peu ce qu’ils veulent. Ses pouvoirs sont les suivants : il supervise le séminaire israélite de France, pour la formation des rabbins. Il est la voix de la communauté juive par rapport à tous les problèmes sociétaux. Il représente la France dans une conférence européenne des rabbins. Il détermine la politique religieuse en coiffant les différents corps rabbiniques régionaux. Il préside, par ailleurs, la commission de classement…

Dans la région parisienne, il y a environ 100 synagogues consistoriales et 200 non consistoriales. En principe, c’est le Consistoire qui distribue les cartes officielles d’accès aux abattoirs pour les abattages rituels, mais certains courants comme les loubavitch pratiquent un abattage indépendant en France ou même à l’étranger…

Quid de la situation des femmes ?

Aujourd’hui, certaines femmes considèrent qu’il n’y a pas de raison de les empêcher d’étudier les textes sacrés. Elles souhaitent assister à des offices, prier, participer à des conférences… En Amérique, en Israël, il existe des courants strictement orthodoxes qui admettent parfaitement que les femmes puissent lire dans la Torah. En septembre 2013, un office religieux pour les femmes a été fait à Neuilly, ce qui a soulevé un tollé général qui, à mon avis, n’avait pas lieu d’être. Le résultat a été de créer des militantes pour la cause des femmes parmi les orthodoxes. Des questions pratiques sont prises ainsi en compte : que la jeune fille qui atteint la majorité religieuse puisse faire sa majorité à la Synagogue, qu’on adopte des règles plus souples en matière de divorce religieux pour que des femmes ne soient plus « prisonnières » de leur mari récalcitrant, etc…

La vie

Publié le 22 juin, 2014 dans France, Judaïsme.

Publicité

Laissez un commentaire

*