Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique – Les Incas et les Egyptiens

Censuré par les chercheurs : le mystère des cultures jumelles séparées par l’océan atlantique – Les Incas et les Egyptiens

Par Richard Cassaro,

Les anciens Égyptiens (en Afrique) et les anciens pré-Incas/Incas (en Amérique du Sud) ont évolué sur deux continents différents séparés par l’océan Atlantique et ne sont jamais rentrés en contact; Cependant les deux cultures possèdent mystérieusement la même souche frappante identique en terme d’art, d’architecture, de symbolisme, de mythologie et de religion. Les étudiants de l’époque Victorienne, étaient confrontés à cette énigme, concluant que les deux cultures ont forcément du être les enfants d’une même civilisation mère, à savoir « Atlantis ». De nos jours, les comparaisons entre Égyptiens et Incas ne sont pas seulement ignorées par les étudiants américains ou occidentaux, elles sont tout simplement supprimées.

comp1

Il y a beaucoup de similarités déconcertantes et non résolues entre les anciens Égyptiens et les anciens pré-Incas/Incas alors que les deux cultures ont évolué des deux côtés de l’Atlantique, séparées par ce vaste océan.

Face à cette énigme, les savants de l’époque victorienne pensaient que les deux cultures avaient hérité de la même sagesse profonde depuis la même source excessivement vieille, la « civilisation mère » perdue de l’histoire anthropologique. Pour les Victoriens cette hypothèse d’un parent commun a bien expliqué les parallèles. Ces chercheurs de l’époque victorienne appellent ce parent commun « Atlantis », s’inspirant de Platon et des historiens classiques. Atlantis serait le dénominateur commun de ces deux cultures.

De nos jours, les institutions scientifiques dominantes rejettent Atlantis, avec une hostilité particulière, tandis que les parallèles partagés par les anciens pré-Incas/Incas et les anciens Égyptiens sont ignorés.

Cependant ces mêmes parallèles n’ont pas été ignorés par les savants de l’époque victorienne. En effet, les esprits les plus brillants du passé croyaient qu’Atlantis a belle et bien existé. La raison de cela:

Les Pyramides

comp2

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des pyramides de pierre et des pyramides en escalier dans le désert, le long des rivières et elles étaient alignés avec les points cardinaux. Dans les deux cas, les morts étaient placés à l’intérieur.

Les Momies

comp3

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … Momifiaient leurs morts. Cet acte symbolisait la vie après la mort. Les momies étaient disposées au sein des pyramides, souvent accompagnées des offrandes de nourriture et des effets personnels des défunts. Les deux cultures croyaient en la vie après la mort.

Les Momies avec les Bras Croisés

comp4

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … croisaient les bras de leurs morts momifiés. Il s’agissait de montrer l’état d' »équilibre » dans lequel on opère après la mort, de la même façon que nous avons vécu une vie équilibrée. Les deux bras représentent les opposés équilibrés, le côté gauche et le côté droit se croisent.

Les Masques Funéraires en Or

comp5

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des masques en or sur leurs morts, symbolisant leur passage dans l’éternité, « l’autre côté » du miroir, derrière le voile, le plus haut lieu des cieux, qui est éternel et spirituel, pas comme la terre, qui est temporaire et physique; Aussi, cela transmet un sens alchimique, l’idée qu’alors que ces personnes ont vécu sur terre avec nous, leurs âmes éternelles ont pris les commandes de la forme humaine dont nous sommes tous dotés, et l’ont transformé en or.

Les Colliers d’Animaux

comp6

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … Ornaient leurs morts de colliers en or dont les extrémités représentaient deux têtes d’animaux tournées vers l’extérieur, symbolisant nos pouvoirs humains ou animaux équilibrés dans un état également équilibré de paix, et qui est un sanctuaire de pouvoir et d’éternité. Cet « équilibre » est ce que la transmutation alchimique accomplie, d’où l’utilisation de l’or.

Tailleurs de Pierre Similaires

comp7

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des temples très similaires, même jusque dans les moindres détails de renflements ou bosses dans les sculptures de pierre. Quel est le rime, l’énigme et la raison ici? Comment peut-on expliquer cela?

Travail de Précision

comp8

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … faisaient des coupes de pierre d’une précision inégalée avec leur maçonnerie, de façon qu’un morceau de papier ne puisse pas passer entre deux blocs de pierre. Le mortier n’était souvent pas utilisé. Cela symbolise la quête pour obtenir la perfection, ou quelque chose qui est proche de la perfection, qui amène quelqu’un plus plus près de sa maison spirituelle céleste, sa source éternelle.

Des Portes Trapézoïdales

comp9

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des portes trapézoïdales, représentant l’avancement spirituel de l’avant. Le trapèze est similaire au triangle, qui indique une ascension et une transcendance spirituelle. La porte trapézoïdale est utilisée dans plein de cultures très anciennes. Elle traite d’une sorte d’état futuriste de l’humanité qui a eu lieu dans le passé lointain, quand les gens étaient calmes et avaient atteint le nirvana; cette porte est le symbole de la haute sagesse qui était autrefois possédée par nos ancêtres.

comp10

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des serpents symétriques au dessus des portes trapézoïdales de leurs temples. L’idée d’équilibrer les énergies opposées est certainement représentée ici, via ces animaux jumeaux dans des poses équilibrées symétriques. Cette image des « opposés équilibrés » semble avoir été l’idéal enseigné en ces lieux où il fallait passer par ces portes.

Les Crânes Allongés

comp11

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … allongeaient les crânes de leurs enfants pour aiguiser leurs sens et améliorer la perspicacité spirituelle. Cette pratique semble bizarre et n’a pas vraiment suscité la curiosité des scientifiques modernes.

Les Obélisques (avec des Hiéroglyphes)

comp12

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient et érigeaient des obélisques sacrés et d’autres monuments représentant le pouvoir masculin, la fertilité, la naissance, la longévité, la force… De grandes révérences étaient accomplies pour les obélisques; un grand respect leur était confié; ils faisaient parti des monuments les plus adorés.

Temples Résistants aux Tremblements de Terre

comp13

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des bâtiments antisismiques en utilisant la même conception inclinée vers l’intérieur, et qui ont résisté à l’épreuve du temps.

Le Culte Solaire

comp14

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient le symbolisme solaire en tant que partie intégrante de leurs religions, qui étaient identiques. En Egypte le dieu solaire était Ra, au Pérou le dieu solaire était Inti. Dans les deux cultures, vous êtes le dieu solaire; le soleil est un symbole de ce que vous représentez, de votre âme. Vous êtes le Sol. Vous êtes un soleil divin éternel. Vous vous êtes volontairement incarnés dans la matière, mais vous souffrez d’amnésie quant à votre véritable identité spirituelle, vous ne savez plus comment rentrer chez vous.

Symbolisme Solaire Similaire

comp15

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient des divinités animales dans des poses symétriques encadrant un emblème solaire central. Tout comme le soleil frappe un équilibre parfait entre l’hiver et l’été, les saisons de chaud et de froid extrêmes … il est donc essentiel pour nos propres soleils intérieurs (le soleil symbolise notre âme éternelle) d’équilibrer nos propres énergies animales jumelles positives et négatives, nos urgences, instincts, appétits, etc, afin de rester en équilibre et en harmonie avec la nature.

Animal sur le Front

comp16

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … utilisaient un motif en forme d’animal sur le front pour évoquer le pouvoir du troisième œil. Les deux cultures ont compris que nous pouvons créer un état de transe où nous « éveillons » l’œil de l’esprit, notre soi-disant « œil intérieur » ou « troisième œil ».

Les Temples à Trois Portes

comp17

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient les mêmes temples triptyque à l’identique. La conception triptyque est un phénomène architectural dans le monde entier qui orne les façades des temples, et qui symbolise la même religion universelle qui était pratiquée partout dans l’ancien monde. La religion est basée sur l' »équilibre des contraires ». Les portes extérieures jumelles symbolisent les opposés, tandis que la porte du milieu symbolise le point central de l’éternité (le Soi supérieur éternel).

Les Agrafes Métalliques

comp18

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … taillaient les pierres afin d’y placer des agrafes métalliques. Comment deux civilisations séparées par un océan ont pu arriver aux mêmes idées ?

Dieu muni d’un Sceptre

comp222

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … vénéraient l’icône de « Dieu muni d’un sceptre », qui n’est rien moins que le crucifix perdu de l’ancienne religion universelle décrite ci-dessus. Ce qui n’est pas documenté par les scientifiques, c’est que l’icône de cette divinité se trouve partout dans le monde antique; il symbolise l’être humain perfectionné.

Bâtiments Inclinés vers l’Intérieur

comp33

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … bâtissaient des temples similaires inclinés vers l’intérieur.

Les Cercueils Anthropoïdes

comp20

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … concevaient des cercueils anthropomorphes pour les défunts de façon à ce qu’ils ressemblent au dieu local ou au héros qui avait défié la mort et qui l’avait vécu pour en parler. C’est l’exemple à suivre donné aux masses, car nous devons tous défier la mort (à la fin) en recherchant et trouvant la véritable éternité en soi.

Le Troisième Œil et l’Aura Solaire sur le Front

comp21

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … plaçaient des cercles sur les fronts humains afin d’indiquer où le troisième œil se trouvait.

Symboles de l’œil qui voit Tout

comp22

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … représentaient des symboles de « l’oeil solaire », associant le soleil à un oeil et vice versa.

Architecture Mégalithique

comp23

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient leurs temples les plus importants en utilisant des pierres massives pesant chacune plusieurs centaines de tonnes.

Les bateaux en roseaux

comp24

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … construisaient des bateaux en roseaux.

Des Déités Volantes

comp25

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … représentaient des dieux volants.

Les Spirales

comp27

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … représentaient des spirales pour symboliser notre entrée / sortie de / vers les mondes matériels et spirituels, qui englobent les deux morceaux de notre entité éternelle.

Des Temples Élaborés

comp28

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … concevaient et construisaient des temples qui se ressemblaient.

Équilibres de Serpents Symétriques

comp29

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … employaient beaucoup la symétrie leur art, l’équilibre gauche / droite. Les serpents souvent utilisés dans des poses symétriques.

Maitrise de l’Art

comp30

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … avaient un style très similaire d’artisanat et de confection des murs.

Art Symétrique

comp31

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … concevaient des œuvres ayant le même aspect, qui portaient sur ??la symétrie et le symbolisme ésotérique.

Le Hiéroglyphe d’Aton (Cercle avec un Point au Centre)

comp32

LES ÉGYPTIENS ET LES INCAS / PRÉ-INCAS … représentaient leur divinité solaire entant que cercle avec un point au milieu, qui était aussi un symbole du Soi dans les deux cultures.

Preuve d’Atlantis

Les Incas et les Égyptiens étaient en effet très profondément similaires. Après avoir démontré un grand nombre de ces parallèles eux-mêmes, les chercheurs de l’époque victorienne croyaient que les deux cultures étaient des enfants de la même culture ancestrale Mère ou l’âge d’or d' »Atlantis ».

Suivant Platon et d’autres historiens de la période classique, ils croyaient qu’Atlantis avait coulé dans l’océan Atlantique suivant une catastrophe identique à un raz de marée ou un tsunami.

Ni les Égyptiens ni les Incas n’étaient en contact l’un avec l’autre, mais néanmoins les deux partagent un patrimoine commun.

Les chercheurs occidentaux et les institutions académiques ont vulgairement ignoré Atlantis. Pire encore, ils suppriment les éléments de preuve et le mystère de ces nombreux parallèles culturels bizarres entre incas et égyptiens (peut-être parce que les pouvoirs en place savent ces parallèles mèneraient à l’Atlantide).

Nous devons nous rappeler que ces parallèles entre Égyptiens et Incas étaient clairs comme le jour pour les chercheurs de l’époque victorienne. De cette façon, nous pouvons ainsi voir comment les parallèles ne sont pas seulement ignorés par les institutions académiques occidentales, ils sont réprimés.

Pourquoi les universitaires suppriment les preuves?

Le Gouvernement Invisible

En contrôlant les grandes institutions universitaires et les médias de masse, un groupe d’élites très riches et familles très puissantes, dissimule avec succès les vérités historiques et spirituelles de notre passé ancestral. Le but de ce groupe est de maintenir un système mondial secret de tyrannie économique et politique que leurs ancêtres avaient établi il y a plus d’un siècle de cela, qui était autrefois appelé le « gouvernement invisible » par les dirigeants américains influents.

Plus précisément, cette élite dissimule le fait que, auparavant une civilisation très sophistiquée de l' »âge d’or » existait sur la terre préhistorique. Cette civilisation de l’âge d’or a pris abruptement fin, mais a laissé derrière elle une doctrine spirituelle fortement en avance, que les premières civilisations connues dans le monde ont plus tard hérité, tous des enfants de l’âge d’or.

Les premières cultures du monde ont hérité et pratiqué cette doctrine spirituelle, ou « Religion Universelle », via le processus maintenant académiquement tabou appelé « hyperdiffusionisme« , un terme péjoratif du 20ème siècle récemment inventé par les médias de l’establishment et les universités:

« L’Hyperdiffusionisme, est la théorie que toutes les cultures proviennent d’une seule culture (l’Âge d’Or). Les Hyperdiffusionistes nient que l’évolution parallèle ou la creation indépendante ont eu lieu dans une grande mesure à travers l’histoire, ils affirment que … toutes les cultures peuvent être attribués à une seule culture
– Wikipedia

En dénonçant, et en humiliant donc, n’importe quelle étude universitaire, même à liée de très très loin au soi-disant modèle « hyperdiffusioniste » de l’histoire, un modèle qui a été largement acceptée par les savants des siècles passés, qui l’appelèrent la civilisation de l’Âge d’Or d' »Atlantis »; les élites ont réussi à nous faire croire une toute autre version de l’histoire. Ce faisant, ils nous ont empêché d’accéder à une compréhension profonde de soi et de la sagesse humaine qui a le potentiel de susciter une prise de conscience à toute l’humanité, ce qui mettrait en danger leur hégémonie mondiale.

L’article ci-dessus a présenté un exemple d’hyperdiffusionisme dans le passé antique. C’est un regard révélateur sur la façon dont l’ancienne culture des Égyptiens, une civilisation très avancée qui a prospéré le long du Nil en Afrique, est mystérieusement semblable à une culture parallèle de l’autre côté du globe, les Incas et pré-incas, qui prospérèrent dans la région des Andes du Pérou moderne.

Source: Richard Cassaro


Publicité

Commentaires (2)

 

  1. ben dit :

    Bonjour

    J’ai lu le livre de G Cantu intitulé « le mystère des pyramides ». Ce livre m’interpelle et votre article aussi. Ce livre a été publié la première fois en 1976 et traite de recherches archéologiques de 1933. Il explique dans les détails la crise économique actuelle et surtout un évènement tragique qui s’est produit en sep t 2 001.
    Voilà. Je suis assez inquiet de la suite donnée dans ce livre.
    En 2000 j’avais lu ce livre sur les pyramides et un ans après s’est produit cet évènement tragique qui nous a fait basculer dans une période de crise économique.
    Je suis tombé sur de nouvelles informations sur internet qui corroborent la suite donnée dans ce livre de 2017 à 2020.
    Je vous parle de cela car il s’agit de recherches archéologiques menées dans les pyramides d’égypte de 1933 et qu’elles décrivent parfaitement les évènements historiques juqu’à aujourd’hui.
    Je cherche quelqu’un avec qui échanger sur ce sujet. Merci de me répondre en commentaire ou bien par mail (vous avez mon adresse puisque je viens de vous envoyer ce message sur votre blog).
    Cordialement
    Benoit

  2. Doute ou crois dit :

    Bonjour

    Je découvre encore ce blog.

    A propos des pyramydes , je suis tombé sur ce reportage:
    https://www.youtube.com/watch?v=GvuK1E0esJQ

    Certains connaissent surement, c’est très instructif, très précis, il serait intéressant d’en faire un article ici.

Laissez un commentaire

*