Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le pape est contre la légalisation du cannabis

Le pape est contre la légalisation du cannabis

pape-drogue

VATICAN, État de la Cité du Vatican – Le pape François a condamné la légalisation des drogues dites «récréatives» — une expérience qui a échoué, a-t-il dit —, alors qu’il ajoutait vendredi son avis à un débat qui fait rage dans une bonne partie des Amériques.

Au cours d’une conférence sur la lutte contre la drogue organisée à Rome, le saint père a affirmé que même des gestes limités pour légaliser ces drogues «ne sont pas seulement hautement questionnables sur un plan législatif, mais n’étaient pas non plus en mesure de produire les effets escomptés».

«Le problème des drogues ne peut pas être résolu avec des drogues!», a soutenu le pape François.

Selon le chef de l’Église catholique, la dépendance à la drogue est un «Mal» avec lequel il est impossible d’obtenir un compromis. «Croire que les conséquences peuvent être réduites en permettant aux accros d’utiliser des narcotiques ne résout aucunement le problème», a-t-il ajouté.

Le pape a passé plusieurs années à aider les gens souffrant de dépendance dans les quartiers pauvres de la capitale de l’Argentine, et s’il s’en est fréquemment pris à la consommation de drogue et aux trafiquants qui alimentent le marché.

Ses commentaires de vendredi représentent toutefois sa plus solide et plus claire prise de position contre le mouvement visant à légaliser le cannabis, qui gagne du terrain depuis quelques années, particulièrement aux États-Unis et en Amérique du Sud.

La consommation de «pot» à des fins récréatives a été légalisée aux États-Unis dans les États du Colorado et de Washington, et l’Oregon pourrait voter sur la question cette année.

En Argentine, pays d’origine du pape, la possession personnelle de substances contrôlées a été décriminalisée. Dans le Brésil voisin, les autorités ne punissent pas la consommation de drogue à des fins personnelles, bien que le trafic et le transport de substances contrôlées constituent un crime. En décembre, l’Uruguay, un autre voisin, est devenue la première nation à approuver la légalisation et la réglementation de la marijuana. Paradoxalement, le responsable de la lutte contre la drogue en Argentine, qui croit maintenant que le pays devrait débattre du modèle uruguayen, est un prêtre catholique.

Dans ses commentaires de vendredi, le pape a pourtant martelé que la question de la consommation de drogues ne pouvait être réglée en libéralisant des lois, mais plutôt en s’attaquant aux problèmes sous-tendant la dépendance: les inégalités sociales et l’absence d’opportunités pour les jeunes.

François ne s’est toutefois pas prononcé sur le sujet de la marijuana médicinale, et impossible de savoir si la dénonciation du mouvement de légalisation touche aussi cette procédure médicale.

Metro News

Publié le 21 juin, 2014 dans Cannabis, Christianisme, Société & Culture, Vatican.

Publicité

Laissez un commentaire

*