Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les scientifiques ont découvert pourquoi le manque de sommeil est lié à une baisse des capacités intellectuelles

Les scientifiques ont découvert pourquoi le manque de sommeil est lié à une baisse des capacités intellectuelles

dormir-apprentissage

C’est une évidence, le sommeil a un apport considérable dans la réalisation de nos tâches ! Seulement après plusieurs études, des chercheurs ont enfin confirmé les raisons pour lesquelles le sommeil favorise la formation et le maintien de connexions entre les neurones, qui sont la clé même d’une bonne mémoire. Désormais, on sait comment ça fonctionne !

Depuis toujours, nous savons que l’apprentissage et la mémoire reposent sur la plasticité du cerveau. Cette particularité permet aux neurones de former de nouvelles connexions entre eux par l’intermédiaire de synapses, une zone de contact fonctionnelle qui s’établit entre deux neurones. Sur un dossier consacré à la mémoire, le docteur Alain Lieury explique que « l’apprentissage entraîne des duplications d’épines dendritiques – qui sont un prolongement filamenteux du neurone servant à recevoir et conduire l’influx nerveux – jusqu’à un système très dense, comme des racines d’une plante envahissant tout un pot. »

Les chercheurs du NYU Medical Langone Center se sont justement penchés sur ces épines dendritiques. Pour cela, ils ont analysé en profondeur le cortex moteur d’une souris juste avant et après lui avoir montré un numéro d’acrobate qui consistait à avancer sur une tige filetée en rotation sur elle-même. Cette nouvelle tâche a permis aux chercheurs de constater un nombre important d’épines dendritiques se formant sur les neurones.

synapses

Depuis plusieurs années il est dit que le sommeil conforterait l’apprentissage. Les chercheurs se sont donc posés la question de savoir quel mécanisme était responsable de ce phénomène. Pour ce faire, ces derniers ont effectué une seconde recherche consistant à modifier le sommeil des équilibristes murins juste après l’apprentissage. Les chercheurs ont divisé ces petits rats en deux groupes : le premier travaillant pendant 1 heure et se reposant pendant 7 heures, le second quant à lui ne pouvant pas se reposer après l’exercice. Ils ont constaté que le nombre d’épines dendritiques formées est changeant d’une équipe à l’autre. Les souris n’ayant pas eu le droit de se reposer, et donc plus fatiguées, présentent considérablement moins de connexions entre les neurones que celles ayant pu se reposer.

A la suite de ces recherches, les scientifiques sont parvenus à conclure que rien ne valait le sommeil pour un meilleur apprentissage. Notamment le sommeil profond : cette phase durant laquelle le cerveau est traversé d’ondes très lentes, permettant aux neurones du cortex d’être réactivés et de revivre l’exercice appris avant l’endormissement. Les nouvelles synapses sont ainsi consolidées. En perturbant le sommeil profond des murins, les scientifiques ont constaté que les connexions neuronales diminuaient, compromettant ainsi la bonne mémorisation des tâches.

Nous avons été fascinés par cette étude. Elle nous prouve enfin, de façon très claire, les conséquences directes qu’inflige le manque de sommeil et nous allons commencer à prendre ça beaucoup plus au sérieux désormais ! Et vous, allez-vous essayer de mieux dormir afin de profiter de meilleures capacités intellectuelles ?

Source: Daily Geek Show

Publié le 17 juin, 2014 dans Santé, Science, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*