Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Hans Kammler, l’inventeur des fours crématoires d’Auschwitz ne s’est pas suicidé Mais était au service des USA après la Seconde Guerre Mondiale

Hans Kammler, l’inventeur des fours crématoires d’Auschwitz ne s’est pas suicidé Mais était au service des USA après la Seconde Guerre Mondiale

hans-kammler
Hans Kammler

Il est celui qui avait imaginé et construit les fours crématoires d’Auschwitz. Ingénieur chargé du programme militaire d’Adolf Hitler, il fut responsable de la conception des premiers missiles de croisière, les fusées V1 et V2, « armes de représailles » ayant massivement pilonné le territoire britannique.

Surtout, le général SS Hans Kammler était l’élément-clé de la « Wunderwaffe » — un ensemble d’armes présentées comme « miraculeuses » par la propagande de Joseph Goebbels, mais souvent restées à l’état de projets, à l’instar du programme nucléaire nazi. A la fin de la guerre, on lui prêta une influence supérieure à celle du chef SS Heinrich Himmler.

Défait, il se suicida à Prague le 9 mai 1945, d’une balle dans la tête, ou en s’empoisonnant, selon les historiens, qui sur la question divergent. Car sa disparition restait jusqu’alors entourée de mystère, son corps n’ayant jamais été retrouvé. Un documentaire diffusé par la chaîne allemande ZDF révèle aujourd’hui que sa « mort » ne serait qu’une « mise en scène » américaine.

Les Etats-Unis, déterminés à récupérer son savoir-faire et éviter qu’il ne tombe dans les mains soviétiques, seraient en effet parvenus à le « capturer » et à l’exfiltrer discrètement vers leur territoire, lui évitant ainsi le tribunal de Nuremberg. « Son passif était si monstrueux qu’il a fallu faire croire à sa mort et lui prêter une nouvelle identité », rapporte le Daily Mail.

Interrogé, le fils de l’un des agents secrets chargés d’interroger le responsable nazi raconte : « Cet ingénieur a apporté aux Etats-Unis un trésor spécial du IIIe Reich. Il nous a offert des armes modernes. » Les conditions de vie ou de mort de Kammler aux Etats-Unis n’ont, elles, toujours pas été révélées avec précision. Selon le Times, il aurait livré ses secrets nucléaires deux années durant aux services américains avant de se suicider en détention. Dernière information non confirmée.

Big Browser

En savoir plus sur le rapatriement de scientifiques nazis à la fin de a deuxième guerre mondiale par les USA à des fins industrielles et géostratégiques:
Opération Paperclip
NASI, NAZA, NAZI, NASA ??
La CIA protégeait des anciens nazis
Liens troubles entre les Etats-Unis et les nazis

Publié le 11 juin, 2014 dans Etats-Unis, Histoire, Nazi & Néo-Nazi.

Publicité

Laissez un commentaire

*