Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Trop de porno réduit la taille du cerveau et rend stupide

Trop de porno réduit la taille du cerveau et rend stupide

brain
A gauche : cerveau normal, au centre : cerveau sous héroïne, à droite : cerveau et porno

Des hommes qui passent beaucoup de temps à regarder des films porno ont moins de matière grise dans certaines parties du cerveau, selon une étude allemande.

Des travaux de santé publiés ce jeudi 29 mai établissent une corrélation entre le temps passé devant des films pornographiques et une baisse de l’activité cérébrale, ainsi qu’une matière grise moins développée.

« Nous avons constaté un lien négatif significatif entre le fait de regarder de la pornographie pendant plusieurs heures par semaine et le volume de matière grise dans le lobe droit du cerveau », ainsi qu’avec l’activité du cortex préfrontal, écrivent les auteurs de cette recherche à l’Institut Max Plank for Human Development à Berlin.

« Ces effets pourraient indiquer des changements dans la plasticité neuronale résultant d’une intense stimulation du centre du plaisir », ajoutent-ils dans cette étude qui paraît en ligne dans le Journal of the American Medical Association, Psychiatry.

Conclusions temporaires

Les auteurs ne peuvent toutefois pas prouver que ces phénomènes sont provoqués par une grande consommation de pornographie et jugent que davantage de recherches sont de ce fait nécessaires.

Mais selon eux, ces travaux fournissent la première indication de l’existence d’un lien entre le fait de regarder de la pornographie et une réduction de la taille et de l’activité du cerveau, en réaction à une stimulation sexuelle

RTL.fr

Publié le 31 mai, 2014 dans Internet, Santé, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*