Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Poutine et Xi Jinping prônent un nouvel ordre mondial

Poutine et Xi Jinping prônent un nouvel ordre mondial

Arrivée mardi 20 mai en Chine pour une visite d’Etat, le président russe compte renforcer les liens stratégiques et les échanges commerciaux qui unissent les deux pays. Avec son homologue chinois, ils espèrent arriver à un montant de 100 milliards de dollars en 2015.

poutine-chin

Vladimir Poutine est arrivé mardi 20 mai en Chine. Xi Jinping a qualifié à son arrivée le président russe de « vieil ami ». Une amitié qui repose essentiellement sur l’intérêt commun qu’ont les deux puissances à prôner un nouvel ordre mondial.

Le timing de la visite Vladimir Poutine est, en effet, bien vu. En pleine crise ukrainienne, et visé par les sanctions américaines, le président russe se tourne vers une Chine qui cherche à s’affranchir, en tout cas sur le plan stratégique et diplomatique, des puissances occidentales en perte de vitesse.

Pékin et Moscou se retrouvent sur ce terrain anti-américain. En octobre dernier, en plein shutdown, le blocage budgétaire aux Etats-Unis, la Chine n’avait-elle pas appelé alors à un monde « désaméricanisé »?

Ne pas mettre en danger les liens économiques

Vladimir Poutine joue justement sur cette corde sensible. Pour illustrer très symboliquement leur entente, la Chine et la Russie vont faire des manœuvres militaires conjointes en mer de chine, et peut être signer un accord gazier qui est en jachère depuis 20 ans. Mardi, Vladimir Poutine a évoqué « un pogrès significatif » sur ce dernier point.

De plus, les deux pays comptent renforcer les échanges commerciaux pour les faire passer à 100 milliards de dollars d’ici à 2015 contre 90 l’an passé. Notamment grâce à une coopération renforcée dans l’aéronautique l’espace et l’énergie.

Mais il faut relativiser: derrière cette façade, la Chine reste prudente. Elle n’a aucun intérêt à froisser l’Europe qui reste son premier client commercial. Et ne veut pas non plus trop s’afficher main dans la main avec une Russie qui ne respecte pas le principe d’intangibilité des frontières, et qui n’est pas vraiment en phase non plus avec le sacro-saint principe de non-ingérence de la diplomatie chinoise.

Source: BFMTV, le 21 Mai 2014

Publié le 21 mai, 2014 dans Chine, Nouvel Ordre Mondial, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*