Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La CIA s’engage à ne plus recourir aux campagnes de vaccination pour espionner

La CIA s’engage à ne plus recourir aux campagnes de vaccination pour espionner

cia

Les Etats-Unis ont pris l’engagement de ne plus avoir recours au subterfuge de campagnes de vaccination à des fins d’espionnage, a indiqué lundi 19 mai la Maison Blanche. Une décision prise en août 2013 par le directeur de la centrale américaine du renseignement (CIA) John Brennan.

En outre, l’agence « ne cherchera pas à obtenir ou exploiter de l’ADN ou d’autres éléments génétiques acquis lors de tels programmes », a précisé une porte-parole du Conseil de sécurité nationale, Caitlin Hayden, en soulignant que « cette politique s’applique dans le monde entier, aux Américains comme aux non-Américains ».

CAMPAGNES DE VACCINATION VISÉES PAR LES TALIBANS

Cette révélation intervient alors que les campagnes de vaccination au Pakistan et en Afghanistan ont été visées par des insurgés talibans qui les soupçonnent de couvrir des opérations d’espionnage. De fait, la CIA avait cherché à confirmer la présence d’Oussama Ben Laden au Pakistan en prélevant de l’ADN lors d’une fausse campagne contre l’hépatite. L’agence d’espionnage avait recruté un médecin pakistanais à cet effet. Le chef d’Al-Qaida avait été tué en mai 2011 lors d’un raid de commandos américains contre sa maison fortifiée de la ville d’Abbottabad, où il se cachait.

Depuis un an et demi, des groupes armés multiplient les attaques meurtrières (56 morts depuis décembre 2012) contre les campagnes de vaccination au Pakistan, pays touché par une grave épidémie de polio pour laquelle l’Organisation mondiale de la santé a décrété un état « d’urgence de santé publique de portée globale ».

Les efforts pour éradiquer cette maladie au Pakistan sont également freinés par l’opposition de communautés conservatrices qui soupçonnent le vaccin de contenir du porc ou de causer l’infertilité, et les vaccinateurs d’être des espions à la solde des puissances occidentales.

Le Monde

Publié le 20 mai, 2014 dans Etats-Unis, Monde, Politique & Loi, Santé, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*