Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Angleterre: faut-il éradiquer les écureuils gris pour sauver les roux?

Angleterre: faut-il éradiquer les écureuils gris pour sauver les roux?

Tous les écureuils naissent libres et égaux et ont un même droit au bonheur, a insisté vendredi l’organisation de défense des animaux Peta, outrée par un projet d’éradication des mammifères gris pour préserver les roux sur les terres écossaises du prince Charles.

ecureuil « Tous les écureuils ressentent la douleur, apprécient de fonder une famille et veulent vivre sans considération de couleur », écrit Peta dans un vibrant plaidoyer.

Dans son communiqué, l’organisation fait valoir que les hommes et non les écureuils (accusés d’écorcer les arbres) sont responsables de la déforestation.

Peta dénonce la discrimination exercée à l’encontre des écureuils gris originaires d’Amérique du Nord et considérés comme des « scélérats », face à leurs congénères roux natifs du Royaume-Uni.

C’est un banquier qui aurait importé en Grande-Bretagne un couple de Sciurus carolinensis, à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui leur population avoisinerait les cinq millions d’individus.

Les roux ne seraient plus que 120 à 140.000, du fait de la concurrence des cousins d’Amérique qui les chassent de leurs nids et véhiculent un virus mortel contre lequel ils sont immunisés…

RMC

Publié le 11 mai, 2014 dans Animaux, Grande-Bretagne, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*