Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Les USA conseillent de ne pas utiliser Internet Explorer

Les USA conseillent de ne pas utiliser Internet Explorer

internet-destroyer

Microsoft corrige depuis ce weekend une faille dans son navigateur Internet Explorer. Les versions 6 à 11 d’Internet Explorer sont concernées. Les hackers auraient attaqué certaines entreprises américaines. Le département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis a recommandé lundi aux internautes d’utiliser d’autres navigateurs en attendant que la faille soit corrigée.

Ce weekend, un fabricant de logiciels de sécurité informatique a révélé qu’une faille existait sur Internet Explorer. Microsoft s’emploie à la corriger et a adressé un avertissement à ses clients. Elle concerne les versions de 6 à 11 d’Internet Explorer, ce qui représente 55% du marché de la navigation internet sur PC, d’après le cabinet de recherches NewMarketShare.

Problème, les PC fonctionnant sous windows XP, ne recevront aucune mise à jour car Microsoft a supprimé l’assistance technique de ce système d’exploitation le 8 avril dernier. Entre 15 et 25% des PC dans le monde fonctionnent toujours sous XP. La faille pourrait permettre à un hacker de prendre le contrôle d’un système affecté pour par exemple installer des virus, créer des comptes ou effacer des données. Selon le fabricant de logiciels de cybersécurité FireEye, un groupe de pirates informatiques a exploité ce bug dans une campagne d’attaques ciblées baptisée « Operation Clandestine Fox ». On ne sait pas quelles entreprises sont concernées.

Lundi le département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis a recommandé aux internautes d’utiliser d’autres navigateurs qu’Internet Explorer en attendant que Microsoft ait corrigé la faille dévoilée. Outre le recours à un autre navigateur internet que celui de la firme de Redmond, les autorités américaines conseillent aux entreprises d’envisager l’utilisation d’un outil de sécurité gratuit de Microsoft, baptisé EMET (Enhanced Mitigation Experience Toolkit).

Source : France Info

Publié le 29 avril, 2014 dans Actualité, Internet, Monde, Société & Culture, Technologie.

Publicité

Laissez un commentaire

*