Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Une créature moitié humaine, moitié mouton découverte près de la Crimée!

Une créature moitié humaine, moitié mouton découverte près de la Crimée!

wtf-crimee-homme-mouton

Par Susan Duclos,

Dans la vidéo traduite avec des sous titres anglais ci-dessous ; Bizarre, étrange, inhabituel et inexplicable sont les premiers mots qui vous viennent à l’esprit vis-à-vis de cette nouvelle chose découverte en Russie. Des restes qui ont abasourdi les chercheurs en Russie. Les restes apparaissent être ceux d’un corps de mouton mais avec une tête ou une partie supérieure qui est humaine. Le titre de la vidéo utilise le terme « Satyre », ce qui n’est techniquement pas correct car dans la mythologie grecque, les satyres ont les visages et corps comme les hommes, et les oreilles, jambes, et queues sont celles de moutons, mais le concept est toujours celui d’un corps animal à tête humaine.

Le squelette de cette étrange créature a été trouvé sur les rives du fleuve Kouban et a intrigué les anthropologues. Comme il est expliqué, par l’intermédiaire de la traduction, c’est la deuxième anomalie de ce genre à avoir été découverte. Il y a aussi les traces d’un « cheval de bataille surdimensionné. »

Coïncidence sur coïncidence, le rapport dit que la découverte a été faite près de la Crimée.

Source : Before It’s News, le 18 Avril 2014

Publié le 19 avril, 2014 dans Archéologie, Cryptozoologie, Vidéos, WTF.

Publicité

Laissez un commentaire

*