Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Ukraine : « Les Juifs doivent s’enregistrer sous peine d’expulsion »

Ukraine : « Les Juifs doivent s’enregistrer sous peine d’expulsion »

Des hommes armés ont distribué dans la région de Donetsk, un tract, la veille de la Pessah, un appel aux Juifs pour s’enregistrer en tant que juif et enregistrer tous leurs biens de propriété sous peine d’expulsion, de confiscation de tous leurs biens et de perte de leur citoyenneté. Un recensement qui rappelle de très mauvais souvenirs.

juif-enregistre
Le dépliant exigeant des Juifs de s’enregistrer

Un sentiment d’inquiétude et même de peur règne dans la région de Donetsk en Ukraine depuis que ce tract a été distribué. Tous les Juifs de plus de 16 ans sont supposés se déclarer et fournir une liste détaillée de tous les biens qu’ils possèdent sous peine d’avoir leur citoyenneté révoquée et voir leurs biens confisqués. Les festivités de Pessah (la Pâque juive) ont donc été passablement bouleversées dans la communauté juive de la province et la peur a remplacé la joie.

Donetsk est une province d’Ukraine peuplée de 4,3 millions de personnes soit 10% de la population ukrainienne. Cette région compte à peu près 17 000 juifs.

Ce tract, signé par Denis Pushilin, le président du gouvernement temporaire de Donetsk, a été distribué aux juifs près de la synagogue de Donetsk et dans d’autres quartiers de la ville où les militants pro-Russes ont déclaré Donetsk comme une «république populaire» indépendante, défiant un ultimatum de Kiev de se rendre. Le dépliant a été rédigé en russe avec imprimé le symbole national de la Russie et frappé du sceau de la Ville .

Le dépliant commence ainsi : » Cher citoyens d’Ukraine de nationalité juive, en raison du fait que les dirigeants de la communauté juive d’Ukraine se soient opposés à la République populaire pro-slaves de Donetsk, le gouvernement intérimaire a décidé que tous les citoyens d’origine juive, de plus de 16 ans et résidant sur le territoire de la République soient tenus de se signaler et de s’enregistrer au commissariat des nationalités dans le bâtiment de l’administration régionale de Donetsk ».

La notice détaille aussi tous les types de documents que les citoyens juifs devront fournir: Carte d’identité et passeport, documents religieux des membres de la famille ainsi que des documents établissant les droits des biens, mobiliers et immobiliers, y compris les véhicules. Et si le message n’a pas été assez clair, la notice stipule en outre que ceux qui ne se conformeraient pas à ces exigences seront passibles de la révocation de leur citoyenneté et forcés à quitter le pays avec confiscation de toutes leurs propriétés. Pour ajouter l’insulte à l’injure, la brochure exige des Juifs qu’ils paient un droit d’inscription de 50 $.

Alex Tenzer, un des directeurs de l’Association nationale des immigrants de l’ex-URSS en Israël, originaire de Kiev a déclaré : « Le leadership juif-ukrainien soutient le nouveau gouvernement d’Ukraine, mais il est difficile de dire si la brochure est valable ou simplement une provocation. Quoi qu’il en soit, le procédé, s’il est avéré, est très antisémite et me rappelle celui des nazis de la Seconde Guerre mondiale ».

Emanuelle Shechter qui habite en Israël a reçu d’un de ses amis de Donetsk une copie de la brochure via Whatsapp.

«Ils m’ont dit que des hommes masqués attendaient les juifs après la prière de Pessah pour leur remettre le dépliant en leur demandant d’obéir aux instructions ».

Olga Reznikova, membre de la communauté juive de Donetsk, a déclaré à Ynet :« Nous ne savons pas si le tract a été distibué par les forces pro-russes ou autres mais il a réussi à engendrer la panique. Cela me rappelle les textes de l’époque sombre du nazisme. Je n’ai pas l’intention de m’enregistrer, j’ai 32 ans, j’ai vécu à Donetsk toute ma vie et je n’ai jamais eu à faire face à l’antisémitisme jusqu’à aujourd’hui, depuis que j’ai posé les yeux sur ce morceau de papier. Bien que je le prenne très au sérieux, je ne suis pas sûr de son authenticité ».

par H.P. Benhamou pour Tel-Avivre – traduit et adapté de Ynet

Source : Tel à Vivre, le 17 Avril 2014

Publié le 17 avril, 2014 dans Europe & UE, Judaïsme, Politique & Loi, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*