Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Russie : Des députés veulent poursuivre Gorbatchev pour la chute de l’URSS

Russie : Des députés veulent poursuivre Gorbatchev pour la chute de l’URSS

L’ex-président a réagi en renvoyant la responsabilité sur le Parlement soviétique qui avait entériné la dissolution prononcée contre son avis par Eltsine.

gorbachev-nwo

Un groupe de députés russes a demandé jeudi l’ouverture d’une enquête judiciaire contre l’ex-président soviétique Mikhaïl Gorbatchev pour l’éclatement en 1991 de l’URSS et la responsabilité qui en découle, selon eux, dans la crise actuelle en Ukraine. « Tous les morts à Kiev sont sur la conscience de ceux qui étaient au Kremlin en 1991 et qui ont (…) fait éclater ce grand pays », a déclaré à la radio Écho de Moscou le député nationaliste Mikhaïl Degtiarev, faisant allusion à la centaine de personnes tuées par balle dans la répression de la contestation qui a mené à la chute du président pro-russe Viktor Ianoukovitch en février.

M. Degtiarev a signé cette requête parlementaire adressée à la justice avec deux élus du parti pro-Kremlin Russie unie et deux du Parti communiste. Mikhaïl Gorbatchev, 84 ans, « est un vieillard, personne ne le mettra derrière les barreaux, mais sans ce jugement, nous ne pourrons avancer ni en tant que pays ni en tant que nation », a ajouté le député.

Mikhaïl Gorbatchev a réagi en renvoyant la responsabilité de la chute de l’URSS sur les députés du Parlement soviétique qui avaient entériné la dissolution de l’Union soviétique prononcée contre son avis par Boris Eltsine, le président russe, et ses homologues ukrainien et bélarusse de l’époque. « Pas besoin d’enquête : la Douma (nom de la chambre basse du Parlement russe) qui avait voté (pour cette décision) doit monter dans des wagons en direction de Magadan », région d’Extrême-Orient connue pour ses campas du goulag soviétique, a-t-il ironisé, dans des déclarations à Écho de Moscou.

Le Point, le 10 Avril 2014

Publié le 12 avril, 2014 dans Histoire, Monde, Nouvel Ordre Mondial, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*