Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Municipales : le FN en tête dans plus d’une quinzaine de communes

Municipales : le FN en tête dans plus d’une quinzaine de communes

Avant le les élections municipales, le FN affichait son ambition : prendre une quinzaine de villes et faire élire plus de 1000 conseillers municipaux. Dimanche, le parti dirigé par Marine Le Pen, qui présentait environ 600 listes, interprétait déjà les premiers résultats comme un succès. De nombreux candidats frontistes se maintiennent en effet au second tour, mais surtout, dix-sept au moins sont en arrivés en tête au premier tour, dont Steeve Briois, directement élu avec 50,26% des voix à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Une victoire «spectaculaire et inespérée», s’est réjouie Marine Le Pen.

«Le Front national s’implante comme il le voulait et il le fait avec un cru exceptionnel», a déclaré la présidente du Front national, en saluant ce qu’elle décrit comme «la fin de la bipolarisation de la vie politique française».

La crédibilité du FN, qui partait de zéro ou presque était en jeu. Sans oublier que le mouvement traîne comme un boulet les gestions désastreuses des villes qu’il avait conquises dans les années 90, comme Toulon ou Vitrolles, ce que ne manque jamais de rappeler la gauche.

Certes, pour l’instant, seul Steeve Briois est d’ores et déjà assuré de devenir maire, mais avec ces résultats, le FN a résolument marqué les esprits. Mais surtout, le parti de Marine voit plus loin. Tous les nouveaux conseillers municipaux seront autant de candidats potentiels pour les prochaines élections cantonales et législatives. Des candidats qui auront acquis leur légitimité en se confrontant à la gestion d’une municipalité.

Les communes où le FN est arrivé en tête au premier tour

Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais), Steeve Briois (FN) 50,26%. Elu dès le premier tour.
Perpignan (Pyrénées-Orientales), Louis Aliot (FN) 34,20% devant Jean-Marc Pujol (UD-UMP), 30,57% et Jacques Cresta (UG-PS), 11,92%.
Béziers (Hérault), Robert Ménard (DVD, soutenu par le FN) 45%, devant Elie Aboud (UMP) 30% et Jea-Michel Du Plaa (PS-EELV-PRG) 18,2%.
Fréjus (Var), David Rachline (FN) 40,2% devant Philippe Mougin (UMP-UDI) 18,1%, Elie Brun (DVD) 17,8% et Elsa di Méo (PS) 16,4%.
Avignon (Vaucluse) Philippe Lottiaux (FN) 29,4% devant Cécile Helle (PS) 27,5%, Bernard Chaussegros (UMP-UDI) 22,3% et André Castelli (Front de Gauche) 13,5%
Digne-les-Bains (Alpes-de-Haute-Provence), Marie-Anne Baudoui-Maurel (FN) 27,69%, devant Patricia Granet (DVG) 26,08%, Franck Di Benedetto (DVG) 20,35% et Christian Barbero (UMP) 16,54%.
Forbach (Moselle), Florian Philippot (FN) 35,75%, Laurent Kalinowski (PS) 33%, Eric Diligent (DVD) 18,99% et Alexandre Cassaro (UMP) 12,26%
Montigny-en-Gohelle (Pas-de-Calais) Emmanuel Rignaux (FN) 28.86 %, Bruno Yard (PS) 26.86%. Claude Ponchaut (DVG) 20.91 % et Edmond Bruneel (PC) 17.51 %.
Villers-Cotterêt (Aisne), Franck Briffaut (FN), 23,04%, devant Jean-Claude Pruski (Div) 22,16%, Jean-Claude Gervais (DIV droite) 13,61%, Yves Richard (Divers droite) 13,42% et Fabrice Dufour (12,64%)
Beaucaire (Gard), Julien Sanchez (FN) 32,84%, devant Jacques Bourbousson (DVD) 22,46%, Christophe André (DVD) 18,17%, Claude Dubois (DVG) 12,07%, Valérie Arese (DVD) 11,93%.
Saint-Gilles (Gard), Gilbert Collard (FN) 42,57%, devant Valadier (UD-UMP) 36%, Alain Gaido (PS) 14%.
Le Pontet (Vaucluse). Joris Hébrard (FN) 34,66% devant Claude Toutain (UMP) 28%, Divers droite 15,36%, Miliani Makechouche (Union gauche) 13,12%.
Brignoles (Var) Laurent Lopez (FN) 37,07% en tête, suivi de Josette Pons (UMP) à 35,54% et Broquier (Div gauche) à 27,39%.
Cogolin (Var) Marc-Etienne Lansade (FN) 39,03%, devant Jacques Senequier (Divers droite), 26,72%, Francis-José Maria (Divers gauche), 19,22% et Alain Ciarimboli(UMP) 15,03%.
Mantes-la-Ville (Yvelines). Cyril Nauth, (FN) 21,66 %, devant Annette Peulvast-Bergeal (Div gauche) 20,15 % et Monique Brochot (PS) 19,61%.
Tarascon (Bouches-du-Rhône) Valérie Laupies (FN) 39,24%, Lucien Limousin (DVD) 33,98%, Jérôme Grangier (DVD) 16,97%.
Hayange (Moselle) Fabien Engelmann (FN) 30,41%, devant Thierry Rohr (Div droite) 20,40%, David Philippe (PS) 19,21%, Alain Leyder (Divers) 13,33% et Isabelle Iorio (Div gauche) 13,28%.

Le Parisien, 24 Mars 2014

Publié le 24 mars, 2014 dans France, Politique & Loi, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*