Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Grande-Bretagne : 4 mois de prison pour avoir tué son chat au micro-ondes

Grande-Bretagne : 4 mois de prison pour avoir tué son chat au micro-ondes

chat-micro-onde

Outre-Manche, la justice ne badine pas avec les droits des animaux de compagnie, les «pets». Une jeune femme a été condamnée jeudi en Angleterre à 14 semaines de prison pour avoir tué son chat dans un micro-ondes, un acte d’une «cruauté absolument terrible» selon le juge.

Laura Cunliffe, une jeune femme de 23 ans atteinte de troubles psychologiques, a reconnu avoir mis son chat noir et blanc, Mowgli, dans son micro-ondes après avoir découvert les restes de son poisson sur le sol.

Elle avait programmé son four pour cinq minutes mais au bout d’une minute, réalisant la portée de son geste, a récupéré son animal, qui a succombé peu après. Le tabloid Daily Mail a publié en février les photos choquantes de l’animal après son passage par le micro-ondes.

Interdiction à vie d’avoir un animal domestique

«Il s’agit d’un acte d’une cruauté absolument terrible sur un animal qui vous faisait confiance», a déclaré le juge John Foster du tribunal de Barnsley, dans le nord de l’Angleterre, estimant que ce geste était «inexplicable». La condamnation de la jeune femme à 14 semaines de prison, assortie d’une interdiction à vie de posséder un animal domestique, a été accueillie avec stupéfaction par son avocat et ses proches.

Me Alan Greaves a souligné que sa cliente avait été hospitalisée pour ses problèmes psychologiques à plusieurs reprises. Alors qu’elle était menottée jeudi, un membre de sa famille a lancé: «Elle ne sait pas ce qui se passe, elle n’en a aucune idée», tandis qu’un autre de ses proches accusait «les services médicaux de ne pas avoir fait leur travail».

Le Parisien

Publié le 14 mars, 2014 dans Animaux, Grande-Bretagne, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*