Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Sarkozy sur écoute : le juge Azibert a tenté de se suicider

Sarkozy sur écoute : le juge Azibert a tenté de se suicider

Mis en cause dans l’affaire des écoutes téléphoniques de Nicolas Sarkozy, Gilbert Azibert a tenté de mettre fin à ses jours à Bordeaux.

juge-azibert

Selon nos informations, Gilbert Azibert, le magistrat « mis en cause » par les écoutes des conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat Thierry Herzog, a tenté de mettre fin à ses jours dimanche soir. Il a prévenu sa femme qu’il ne saurait supporter les soupçons et accusations qui pesaient contre lui. Les pompiers de Bordeaux, où il réside, ont été appelés en urgence et l’avocat général auprès de la Cour de cassation a été transporté dans un hôpital de la ville. L’entourage de son fils a démenti auprès d’Europe 1 qu’il ait voulu se suicider et évoque une chute dans un escalier. Nous maintenons nos informations.

Très secoué par le tonnerre médiatique qui le place au centre d’un trafic d’influence, Gilbert Azibert est conscient ce lundi matin.

Renvoi d’ascenseur ?

Gilbert Azibert était en fin de carrière et devait faire valoir ses droits à la retraite en février 2015. Sa carrière a été exemplaire. Il est officier de la Légion d’honneur et des Palmes académiques et commandeur dans l’Ordre du mérite. Gilbert Azibert a été directeur de l’École nationale de la magistrature à Bordeaux et procureur général près de la cour d’appel de Bordeaux. Mais le coup de tonnerre des révélations du Monde vendredi a changé la donne. Car, dans les enregistrements des conversations entre Thierry Herzog et Nicolas Sarkozy, les deux hommes évoquent Azibert comme celui qui leur permet de savoir ce qui se passe dans la haute juridiction. Celle-ci doit en effet statuer sur la saisie des agendas de Nicolas Sarkozy.

Pire, Me Herzog évoque, selon Le Monde, la possibilité d’un « renvoi d’ascenseur », Gilbert Azibert souhaitant obtenir un poste à Monaco.

La principauté a immédiatement démenti avoir subi la moindre pression. Selon un communiqué, « Gilbert Azibert a été candidat à un poste de magistrat à la Cour de révision, équivalent à Monaco de la Cour de cassation ». Mais, à l’issue du processus de recrutement, « sa candidature n’a pas été retenue ». ‘ »Aucune intervention extérieure n’est venue interférer dans cette procédure de recrutement », soulignait le communiqué.

Le Point


Publicité

Laissez un commentaire

*