Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Breaking : Le Canada donne 24 heures à la Russie pour quitter le pays

Breaking : Le Canada donne 24 heures à la Russie pour quitter le pays

Le Canada a juste donné son point de vue sur la situation en Ukraine en demandant à neuf soldats Russes de quitter le pays dans les prochaines 24 heures. Alors que le reste de la communauté internationale essaye de décider de quel côté se mettre, le Canada a fait un choix très prononcé jeudi après midi.

militaires

Les soldats qui ont participé à des exercices militaires avec le Canada ont été expulsés du pays, alors qu’Ottawa continue de dénoncer l’intervention militaire Russe en Crimée, a apprit CTV News. Une source gouvernementale a confirmé que les soldats ont été informés jeudi après-midi qu’ils avaient 24 heures pour quitter le Canada.

Six de ces soldats étaient à Saint-Jean, où ils apprenaient l’Anglais et le Français. Deux autres soldats participaient à un programme d’entrainement à CFB Gagetown, et le neuvième soldat enseignait le Russe à des soldats Canadiens. Jeudi, les législateurs de la Crimée ont voté à l’unanimité le retrait de l’Ukraine et rejoindre la Russie. Ils ont prévu un référendum pour le 16 Mars afin que les électeurs puissent approuver ou non de la décision. Le vote a été dénoncé par la communauté internationale.

Dans sa déclaration, M. Harper a une fois de plus critiqué l’incursion de la Russie dans la péninsule de Crimée comme « un acte d’agression, une violation flagrante de la souveraineté de l’Ukraine, et du droit international. »

« Le Canada ne reconnaitra pas un référendum tenu dans une région qui est en ce moment même sous occupation militaire illégale. Nous continueront de nous inquiéter de la situation en Ukraine et continueront de coopérer étroitement avec nos partenaires du G7 et autres alliés du même esprit, » a dit le premier ministre dans une déclaration.

Plus tard, après le moment de poser des questions, le ministre des Affaires étrangères John Baird a dit: « vous ne pouvez pas avoir un référendum valide en 10 jours. » « Il est inacceptable et il est erroné et nous ne le reconnaîtrons pas », a t-il déclaré dans le foyer de la Chambre des communes.

Source : CTV News, le 7 Mars 2014


Publicité

Laissez un commentaire

*