Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Ianoukovitch sous la protection de la Russie

Ianoukovitch sous la protection de la Russie

Le président ukrainien déchu a déclaré qu’il se considérait toujours comme le chef d’Etat légitime. Moscou laisse entendre qu’il se trouve en Russie.

poutine-ianoukovitch

Viktor Ianoukovitch a affirmé jeudi qu’il se considérait toujours comme le président d’Ukraine et dénoncé «l’arbitraire» régnant dans le pays, tout en demandant à la Russie d’assurer sa sécurité, ce que selon une source Moscou a accepté.

Dans une déclaration «au peuple ukrainien» transmise aux agences de presse russes – voir ci-dessous le verbatim de cette déclaration –, le chef de l’Etat déchu s’est dit «décidé à se battre jusqu’au bout pour appliquer le compromis» signé en fin de semaine dernière avec les leaders de l’opposition, qui a volé en éclat après sa destitution par le Parlement et son départ de Kiev. «Je me considère toujours comme le chef légitime de l’Etat ukrainien», a assuré Ianoukovitch, qui a disparu depuis qu’il a tenté en vain samedi d’embarquer dans un avion dans son fief de Donetsk, dans l’est de l’Ukraine.

«Malheureusement, tout ce qui se passe actuellement au Parlement d’Ukraine est illégitime», a encore ajouté Ianoukovitch, soulignant l’absence de nombreux députés de sa formation, le Parti des Régions, au parlement qui a voté sa destitution et la mise en place d’un pouvoir de transition. «Je me vois contraint de demander aux autorités de la Fédération de Russie d’assurer ma protection personnelle face aux actions menées par des extrémistes», a-t-il ajouté. «On assiste dans les rues de nombreuses villes de notre pays à un déchaînement d’extrémisme. Des menaces physiques me sont adressées personnellement ainsi qu’à mes partisans». (…)

Libération, le 27 Février

Publié le 28 février, 2014 dans Monde, Politique & Loi, Russie.

Publicité

Laissez un commentaire

*