Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Un astéroïde s’écrase sur la Lune à plus de 60000 km/h

Un astéroïde s’écrase sur la Lune à plus de 60000 km/h

asteroide-lune

Un astronome espagnol a observé en direct un astéroïde gros comme un réfrigérateur s’écraser sur la Lune, un phénomène rare qu’il a pu enregistrer et analyser.

Le 11 septembre 2013, Jose Maria Madiedo, enseignant à l’Université espagnole de Huelva, avait l’œil rivé sur deux télescopes d’observation lunaire lorsqu’il a détecté un puissant flash lumineux dans la Mare Nubium (« mer des nuages » en latin), un bassin lunaire rempli de lave refroidie.

L’éclair était presque aussi lumineux que l’étoile polaire et devait être visible à l’œil nu depuis la Terre, précise la Royal Astronomical Society (RAS) britannique, qui rapporte l’événement dans son bulletin mensuel. Le flash a été suivi d’une lueur qui a persisté durant huit secondes à la surface de la Lune.

« C’est à ce moment là que je me suis rendu compte que j’avais assisté à un événement très rare et extraordinaire », a souligné M. Madiedo, dont les vidéos sont visibles sur internet.


version courte

Selon les calculs de l’astronome et de ses collègues, l’astéroïde pesait environ 400 kg pour un diamètre compris entre 60 cm et 1,40 m et il filait à plus de 60.000 km/h lorsqu’il s’est abattu sur la Lune. Une vitesse telle, que le rocher cosmique s’est instantanément vaporisé au point d’impact, creusant un cratère de 40 mètres de diamètre et dégageant une chaleur intense, source du flash observé depuis la Terre.

Contrairement à son satellite naturel, la Terre est protégée par son atmosphère et les météorites d’une taille comparable à celui qui a frappé la Lune s’y consumeraient entièrement bien avant d’avoir atteint la surface.

A titre de comparaison, la météorite qui a explosé au-dessus de la ville russe de Tcheliabinsk voici un an mesurait une vingtaine de mètres de diamètre pour un poids de 13.000 tonnes, et une petite partie seulement de sa masse initiale est parvenue jusqu’à la surface de la Terre.

L’Orient le Jour, le 24 Février 2014

Publié le 25 février, 2014 dans Astronomie, Espace, Vidéos.

Publicité

Laissez un commentaire

*