Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Ouganda : Des étudiants célèbrent la nouvelle loi « Pendez et dénoncez les gays » passée hier

Ouganda : Des étudiants célèbrent la nouvelle loi « Pendez et dénoncez les gays » passée hier

anti-homo-ouganda

Après la promulgation d’une loi anti-gay en Ouganda, un journal a publié les noms de 200 personnalités qu’il prétend homosexuelles.

« Mis à nu! » Sous ce titre, un tabloïd ougandais, le Red Pepper a publié ce mardi les noms de 200 personnalités qu’il prétend homosexuelles, au lendemain de la promulgation d’une loi qui durcit la déjà sévère répression de l’homosexualité dans le pays.

Des personnes relativement connues en Ouganda

Habitué des ragots sordides, le journal déclinait ainsi le sujet en sous-titre : « Les deux 200 principaux homos d’Ouganda identifiés ». Avec les photos d’un responsable d’une association de défense des minorité sexuelles, d’un populaire prêtre catholique, d’une rappeuse renommée et d’une militante connue de la cause homosexuelle.

Parmi les noms publiés – tous relativement connus en Ouganda – figurent quelques homosexuels affirmés, mais la grande majorité des personnes nommées – dont des défenseurs de la cause homosexuelle – n’ont jamais exprimé publiquement leur préférence sexuelle.

Des craintes de nouvelles violences

Les observateurs craignent ainsi que cette loi n’encourage harcèlement et violences déjà répandus dans le pays où l’homophobie est alimentée par les puissantes Eglises évangéliques.

« La chasse aux sorcières médiatique est de retour », s’est inquiétée, via Twitter, Jacqueline Kasha, célèbre militante de la cause homosexuelle en Ouganda, dont le nom avait été publié en octobre 2010 dans un autre tabloïd local – Rolling Stone – au côté de ceux de 100 prétendus homosexuel(le)s, sous le titre « Pendez-les! ».

La répression anti-homosexuels durcie avec cette loi

Les relations homosexuelles étaient déjà passibles de la prison à vie en Ouganda, mais la nouvelle loi promulguée lundi par le président Yoweri Museveni prohibe notamment la « promotion » de l’homosexualité et oblige à dénoncer quiconque s’affiche homosexuel(le).

Ouest France, le 25 Février 2014

Publié le 25 février, 2014 dans Homosexualité & Lobby Gay, Monde.

Publicité

Laissez un commentaire

*