Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Silk Road 2.0, « l’e-Bay de la drogue », dépouillé de ses bitcoins

Silk Road 2.0, « l’e-Bay de la drogue », dépouillé de ses bitcoins

silk-road

Le site spécialisé dans la vente de stupéfiants Silk Road 2.0 a été piraté par un utilisateur qui a volé toutes les réserves de bitcoin du portail en ligne, a annoncé jeudi son administrateur.

Les réserves de monnaie électronique, ou bitcoin, de la deuxième version du site spécialisé dans la vente de drogue Silk Road ont été cambriolées, selon le magazine américain Forbes, qui se base sur une annonce postée jeudi par le responsable du site.

Fonctionnant sur le même système que e-Bay, Silk Road 2.0 aurait été piraté par un vendeur qui aurait dépouillé à la fois les fonds appartenant aux utilisateurs et à ceux du site, a précisé l’administrateur, dont le pseudonyme est Defcom.

Une valeur de 36 millions de dollars

Le nombre de bitcoin cambriolé n’a pas été précisé, mais une liste de d’adresses internet publiée par Defcom montre que les transactions concerneraient au moins 58’800 bitcoins, d’une valeur de 36,1 millions de dollars (32,2 millions de francs) au cours monétaire de jeudi.

Un utilisateur de Silk Road évoque, lui, un nombre de 41’200 unités électroniques, alors qu’un site spécialisé dans cette monnaie cite un chiffre de 88’000.

RTS.ch, le 14 Février 2014

Publié le 14 février, 2014 dans Internet, La Bourse & L'Economie, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*