Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Employant une clandestine, le ministre de l’immigration britannique démissionne

Employant une clandestine, le ministre de l’immigration britannique démissionne

mark-harper

Le ministre britannique de l’immigration, Mark Harper, a annoncé samedi 8 février sa démission du gouvernement conservateur de David Cameron, pour avoir employé une femme de ménage en situation irrégulière.

Dans sa lettre de démission, publiée par la BBC, Mark Harper assure que son employée lui avait présenté des documents en règle lors de son recrutement, en 2007. Mais lorsqu’il a voulu vérifier à nouveau au début de cette année, il s’est rendu compte que son employée lui avait présenté des faux papiers.

Une découverte intervenue à un moment particulièrement délicat, alors que le ministre pilote un projet de loi prévoyant de durcir les conditions d’accueil au Royaume-Uni, et que les conservateurs sont sous pression du parti populiste et anti-immigration Ukip. « Même si j’ai été de tous temps en accord avec la loi, je considère que, en tant que ministre de l’immigration qui présente un projet de loi au Parlement qui durcira nos lois sur l’immigration, je me dois d’imposer des niveaux d’exigence plus élevés que les autres, écrit M. Harper, qui demande justement à ce que les employeurs participent à l’effort en vérifiant consciencieusement les papiers de leurs salariés. J’ai donc décidé que le plus convenable était pour moi de me retirer. »

David Cameron a accepté sa démission « avec regret » en parlant d’une « décision honorable ». Mais dans le Telegraph, l’éditorialiste Damian Thompson a mis en doute la version officielle de cette démission, en suggérant qu’elle pourrait être liée au tollé suscité par la campagne de communication « Go Home ». Lancée à l’automne sur des bus, elle invitait les immigrés clandestins à se dénoncer par SMS pour quitter volontairement le Royaume-Uni. Echec cuisant tant au niveau de la communication que des résultats (seuls 11 départs ont été comptabilisés), cette campaigne avait finalement été annulée par le ministère de l’intérieur.

Le Monde

Publié le 8 février, 2014 dans Grande-Bretagne, Immigration, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*