Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Franc-Maconnerie : garde à vue du contrôleur général à la Préfecture de police de Paris

Franc-Maconnerie : garde à vue du contrôleur général à la Préfecture de police de Paris

jean-yves-adam Jean-Yves ADAM, 61, contrôleur général à la Préfecture de police de Paris (la PP), a été placé en garde à vue le 5 février à l’Inspection générale des services judiciaires (IGPN). Son domicile et son bureau ont été perquisitionnés. Il doit être entendu aujourd’hui 7 février par un juge d’instruction pour une éventuelle mise en examen. Le Parquet de Paris a requis la mise en examen pour « corruption passive, violation du secret professionnel et banqueroute ».

Les enquêteurs de l’IGPN (la police des polices) travaillent sur commission rogatoire d’un juge d’instruction parisien, lui-même saisi d’une information judiciaire ouverte le 21 novembre 2013 pour « corruption active et passive, violation du secret professionnel et recel, ainsi que banqueroute par dissimulation d’actifs« .

« L’enquête s’intéresse notamment à sa pratique des indulgences, c’est-à-dire des demandes de classement de procédures contraventionnelles« , a indiqué une source policière (annulations de contraventions accordées à des voituriers et des sociétés de location de véhicules, selon Le Monde.fr). Des soupçons portent aussi sur des faits « plus graves encore« , et les enquêteurs disposent notamment « de témoignages concordants » contre ce haut fonctionnaire qui a dirigé pendant neuf années la Sécurité publique des beaux quartiers de Paris (Ier, IIe, IIIe, IVe, VIIIe, IXe, XVIe et XVIIe arrondissements, soit 2000 policiers sous ses ordres).

(…) L’Express via Fdesouche


Publicité

Laissez un commentaire

*