Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Castration Chimique pour les Pédophiles en Macédoine

Castration Chimique pour les Pédophiles en Macédoine

Le Parlement macédonien a adopté aujourd’hui une loi introduisant la castration chimique pour les pédophiles et aggravant les peines à leur encontre, qui peuvent désormais aller jusqu’à l’emprisonnement à vie.

La loi a été adoptée par la majorité dominée par le parti conservateur VMRO-DPMNE du Premier ministre Nikola Gruevski.
Le ministre du Travail et de la politique sociale Dime Spasov a expliqué que la castration chimique – une technique de diminution de l’appétence sexuelle par l’administration de substances hormonales -, sera « administrée dans des établissements spécialisés tous les six mois » suivant la remise en liberté des récidivistes condamnés.

Selon le texte de la loi, les délinquants condamnés pour la première fois encourent des peines de 15 à 40 ans de prison, ou bien ils pourront opter pour une peine plus clémente, accompagnée du traitement chimique.

Les récidivistes seront automatiquement soumis à ce procédé.

La Russie, le Danemark, la Grande-Bretagne et la Pologne sont parmi les pays qui ont introduit la castration chimique.
La Macédoine est le premier pays des Balkans à avoir publié en 2012 un registre en ligne avec des personnes condamnées pour abus sexuels sur enfants et mineurs, avec des photos, des noms et des adresses de celles qui ont purgé leurs peines. Depuis 2004, plus de 230 personnes ont été condamnées dans le pays pour ce genre d’abus.

Le Figaro

Publié le 6 février, 2014 dans Monde, Pédophilie, Politique & Loi.

Publicité

Laissez un commentaire

*