Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Dieudonné interdit d’entrée sur le territoire britannique

Dieudonné interdit d’entrée sur le territoire britannique

anelka-dieudo L’humoriste français controversé Dieudonné, qui s’est dit solidaire de la « quenelle » faite sur le terrain par son ami le footballeur Nicolas Anelka, est interdit d’entrée au Royaume-Uni, a annoncé aujourd’hui un porte-parole du ministère britannique de l’Intérieur.

« Nous pouvons confirmer que Dieudonné fait l’objet d’une mesure d’exclusion », a indiqué un porte-parole du Home Office. « La ministre de l’Intérieur cherchera à expulser du Royaume-Uni toute personne si elle considère qu’il y a des raisons politiques ou de sécurité publique nécessitant de le faire », a ajouté le porte-parole.

Dieudonné avait annoncé, selon l’agence Press Association, qu’il comptait venir à Londres pour soutenir Nicolas Anelka, l’attaquant des West Bromwich Albion (WBA) qui risque une suspension d’au moins cinq matches si la fédération anglaise de football le juge coupable d’avoir eu une conduite incorrecte en réalisant sa « quenelle » après avoir marqué le 28 décembre contre West Ham.

Ce geste – un bras tendu vers le bas, l’autre bras replié touchant l’épaule – est au coeur d’une vive polémique en France et a été qualifié de « salut nazi inversé » par le président de la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme).

Le Figaro, 2 Février 2014


Publicité

Laissez un commentaire

*