Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Edward Snowden accuse la NSA d’espionnage industriel

Edward Snowden accuse la NSA d’espionnage industriel

L’Agence nationale de sécurité américaine (NSA) utilise parfois des informations collectées à des fins économiques, a affirmé son ancien consultant Edward Snowden, dans un entretien à la chaîne de télévision allemande ARD diffusé dimanche soir. Il s’agit de son premier entretien filmé depuis qu’il a quitté Hongkong en juin pour se réfugier à Moscou, où il vit actuellement.

« S’il y a des informations, par exemple sur Siemens, qui soient dans l’intérêt national, mais qui n’ont rien à voir avec la sécurité nationale, et bien ils prendront cette information quand même », a résumé M. Snowden. L’entretien a été réalisé par un journaliste de NDR, une chaîne régionale qui appartient au réseau d’ARD et qui a beaucoup travaillé sur les documents secrets livrés par Snowden aux journalistes. Il a tourné cette semaine à Moscou et dans le plus grand secret.

« CES GENS ONT DIT QU’ILS AIMERAIENT ME METTRE UNE BALLE DANS LA TÊTE »

Sur son site, la NDR explique que Snowden affirme ne plus être en possession d’aucun document confidentiel car ils ont tous été donnés à des journalistes qu’il a choisis. Il affirme ne pas vouloir et ne pas pouvoir anticiper d’éventuelles nouvelles révélations à l’avenir.

Le New York Times avait affirmé il y a une dizaine de jours, en s’appuyant entre autres sur les documents fournis par l’ancien analyste, que la NSA avait pu installer un logiciel-espion sur près de 100 000 ordinateurs à travers le monde. Dans la plupart des cas, le programme en question a été introduit par des réseaux informatiques mais, selon le quotidien, la NSA a également eu recours à une technologie secrète qui permet d’accéder aux machines non connectées.

Outre ses révélations passées et leurs conséquences, Snowden évoque longuement « son parcours personnel de sentinelle à lanceur d’alertes ». Inculpé aux Etats-Unis d’espionnage et de vol de documents appartenant à l’Etat, il reste convaincu qu’il n’aurait pas droit à un procès équitable et, plus grave, que le gouvernement américain veut le tuer.

« Ces gens, et ce sont des fonctionnaires gouvernementaux, ont dit qu’ils aimeraient me mettre une balle dans la tête ou m’empoisonner à la sortie d’un supermarché, pour me voir mourir sous ma douche », explique M. Snowden. Pour étayer ses craintes, Snowden s’appuie sur un article publié par BuzzFeed, intitulé « Des espions américains veulent la mort d’Edward Snowden ». L’article citait un responsable du Pentagone anonyme affirmant : « J’adorerais mettre une balle dans sa tête ». « Dans un monde où il n’y aurait pas de restrictions pour tuer un Américain, j’irais et je le tuerais moi-même », a ajouté un analyste de la NSA.

Le Monde

Publié le 28 janvier, 2014 dans Big Brother, Etats-Unis, PRISM.

Publicité

Laissez un commentaire

*