Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Google Chrome peut écouter vos conversations

Google Chrome peut écouter vos conversations

goog

Une faille informatique permet d’enregistrer une conversation depuis le navigateur Web du géant américain.

L’INFO. Google Chrome vous espionne-t-il ? D’après un développeur israélien, le navigateur du géant américain pourrait lancer un enregistrement sonore sans que l’utilisateur ne s’en aperçoive. Une manipulation qui n’est pas à la portée de tous mais qui n’inquiète pas Google pour autant : l’entreprise a réagi en minimisant le risque.

Comment ça marche ? Depuis févier 2013, Google Chrome propose une nouvelle fonctionnalité, la reconnaissance vocale. Cela permet à l’internaute de dicter une requête, analysée par le moteur de recherche qui affiche ensuite ses résultats à l’écran. Mais l’ingénieur israélien Tal Ater a dévoilé jeudi une faille informatique inquiétante : grâce à l’interface de navigation Web Speech, fournie par Google, il est possible d’activer cette reconnaissance vocale sans que l’internaute de manière transparente. Et donc enregistrer toutes les conversations.

Google alerté mais pas inquiet. Cette faille a été découverte en septembre dernier et Tal Ater a commencé par alerter Google. Ce dernier a alors développé un correctif mais trois mois plus tard, celui-ci n’est toujours pas disponible pour les internautes. Contacté par le site spécialisé The Verge, le géant américain a estimé qu’il n’y avait pas de « risque immédiat, dans la mesure où un utilisateur doit d’abord autoriser la reconnaissance vocale pour un site ». Pour alerter les utilisateurs de ce risque, Tal Ater a mis en ligne un site pour l’expliquer.

Europe 1, le 24 Janvier 2014

Publié le 26 janvier, 2014 dans Big Brother, Internet, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*