Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

La Femme qui Peut Ecrire mais ne Peut Pas Lire

La Femme qui Peut Ecrire mais ne Peut Pas Lire

Après un AVC, elle ne sait plus lire, mais arrive toujours à écrire !

ecrire-pas-lire

Les mécanismes du cerveau humain sont décidément passionnants. La preuve en est une fois encore avec cette incroyable histoire : une femme ayant été victime d’un AVC traîne une séquelle très gênante : elle ne peut plus lire. Par contre, elle est toujours… en mesure d’écrire !

Relayée dans la revue Neurology, l’histoire de cette institutrice américaine de 40 ans n’est pas commune : un jour d’octobre 2012, alors qu’elle se prépare à faire l’appel dans sa classe, elle se rend compte qu’elle est incapable de lire la feuille des noms, qu’elle lit pourtant tous les matins depuis des années. Pour elle, ce ne sont plus des lettres qui apparaissent, mais des sortes de hiéroglyphes, impossibles à déchiffrer.

Les 2 jours ayant suivi, elle fait face à de nouvelles difficultés : elle n’arrive par exemple plus à déchiffrer l’heure, a du mal à trouver ses mots. La raison ? Cette femme a été victime d’un AVC mineur, et ne s’en est pas rendue compte. Après s’être rendue à l’hôpital, on lui apprend qu’elle est victime d’un syndrome rare : l’alexie. Son gyrus occipito-temporal s’est pour ainsi dire « déconnecté », ce qui signifie qu’elle ne peut plus lire, mais peut toujours écrire (elle n’est donc pas victime d’agraphie), et comprendre les mots parlés.

Depuis, elle a tenté d’apprendre à lire à nouveau, en utilisant des techniques d’apprentissage variées. Sans succès. Néanmoins, elle semble avoir trouvé une méthode, certes approximative, mais utile : elle va réussir à déchiffrer les mots lettre par lettre en traçant les forms des lettres à l’aide de ses doigts. En entendant un mot (le mot « mother », par exemple), l’institutrice va se focaliser sur sa première lettre, qu’elle est pourtant incapable de reconnaître, et va placer son doigt sur la lettre, et tracer une à une les lettres de l’alphabet jusqu’à tomber sur la bonne lettre. 3 lettres plus tard, elle va deviner le mot : « le mot est maman », s’écrit-elle alors. Malheureusement pour elle, cette femme ne pourra plus jamais lire de manière fluide, et elle ne peut reconnaître certains mots : en voyant le mot « dessert », elle va dire « oh, j’aime ça ! ». En voyant le mot « asperge », elle ne va pas être en mesure de l’identifier : « Je ne comprends pas ce mot. Quelque chose m’agace à son sujet ! ».

Source : Gizmodo, lu sur Popsci

Publié le 14 janvier, 2014 dans Education, Psychologie, Santé, Science, Société & Culture.

Publicité

Laissez un commentaire

*