Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le pilote d’un Airbus affirme avoir failli heurter un OVNI

Le pilote d’un Airbus affirme avoir failli heurter un OVNI

ovni Un pilote britannique a affirmé qu’il avait évité de justesse un OVNI l’été dernier alors qu’il se trouvait aux commandes de son A320. Une enquête a été ouverte par l’agence de la sécurité aérienne.

Hallucination ou véritable apparition ? Un pilote britannique affirme avoir évité de justesse une collision avec un OVNI alors qu’il se trouvait aux commandes de son Airbus. L’incident se serait produit le 19 juillet dernier, non loin de l’aéroport d’Heathrow, près de Londres, et a fait l’objet d’une enquête de l’agence de la sécurité aérienne, qui dépend de l’avion civile britannique.

« Tu as vu ça ? »

D’après le témoignage du pilote, l’objet a été aperçu alors qu’il regardait par le hublot. L’objet volant, qui avait la forme d’un cigare, était métallique et brillant dans le ciel, et se déplaçant rapidement. Le pilote, craignant une collision, rapporte qu’il a alors aussitôt dévié la trajectoire de son A320. Surpris, son co-pilote a cru que l’appareil était victime d’une défaillance. « Tu as vu ça ? » lui a lancé le pilote. « Vu quoi ? » lui a-t-il répondu.

Des témoignages similaires

Rapidement informées du phénomène, les autorités aériennes ont ouvert une enquête. Aucun aéronef n’a été identifié sur les écrans de contrôle au moment de l’incident. Aucun ballon météorologique n’a non plus été signalé. Faute de preuves suffisantes, le dossier a donc été classé, mais le doute demeure. Le témoignage du pilote, réputé fiable, correspond en effet à d’autres témoignages recueillis auprès d’autres pilotes, civils ou militaires.

Source : Planet.fr, le 30 Décembre 2013


Publicité

Laissez un commentaire

*