Articles intéressants à lire

Cour Supreme Israel  Denver International Airport  Symboles Occultes Bank of America  Georgia Guidestones  Saturne Occulte  Pyramide Blagnac  Le Rockefeller Center  Parlement UE  Symboles dans les logos  Sionisme Rothschild  Le billet d'un dollar  Cherchez l'erreur  Cathedrale Saint Jean le Divin  Le Projet Rivkin  La Fasces  La Nouvelle Aube Nouveau Jour en Image  Feu dans les Esprits des Hommes  Les 1000 points de lumiere  La Pierre de Bethel  La Main Cachee  Systeme Solaire  Aleister Crowley  Ordre des Illumines de Baviere  Qui est Baphomet  Illuminati New World Order  Introduction NWO

Publicité

Le plus gros portefeuille de bitcoins est détenu… par le FBI !

Le plus gros portefeuille de bitcoins est détenu… par le FBI !

L’objectif de la création du Bitcoin est clair : proposer une monnaie qui échappe au contrôle des Banques centrales et qui ne dépende pas des gouvernements. Du fait de son caractère hautement spéculatif et du peu de garanties qu’elle offre, la plus célèbre des monnaies virtuelles a fait l’objet, ces dernières semaines, de sévères critiques, notamment de la part de la Banque de France et de l’Autorité bancaire européenne.

bitcoin-fbi

La fermeture du site “Silk Road” dont on disait alors qu’elle pouvait sonner le glas du bitcoin a conduit à un fait singulier : le gouvernement américain est devenu tout simplement le détenteur du plus gros portefeuille de bitcoins au monde.

Le FBI détient près de 175.000 bitcoins

Le site « Silk Road », qui permettait de vendre et d’acheter anonymement des produits illicites comme des armes ou des stupéfiants, en bitcoins, a été fermé il y a quelques semaines. Et alors que l’on est habitué aux saisies de drogues, d’armes, ou encore d’argent liquide, celle opérée par le FBI sur les actifs du site est bien plus singulière.

L’agence fédérale a en effet mis la main sur près de 175.000 bitcoins depuis la fermeture de Silk Road, un pactole valant aujourd’hui environ 100 millions de dollars (valeur difficile à estimer du fait de l’évolution erratique du bitcoin). Soit 1,5% de la masse totale de bitcoins disponibles.

Ce magot est réparti en deux portefeuilles, l’un de 144.000 bitcoins, l’autre de 30.000. Comme l’a remarqué le site Wired, le FBI est devenu le détenteur du plus gros portefeuille de bitcoins : « La saisie a déclenché un large débat autour de l’avenir du bitcoin, la monnaie virtuelle la plus célèbre du monde. Mais elle eu également un effet indirect inattendu : le FBI est devenu le détenteur du plus gros portefeuille de bitcoins ».

Ces bitcoins proviennent des actifs de Ross William Ulbricht (connu sous le nom de DPR, Dread Pirate Roberts), l’administrateur et fondateur du site.

Satoshi Nakamoto reste cependant en tête

Le stock de bitcoins du FBI, qui s’accroît progressivement au fil des saisies, est encore bien loin de celui de Satoshi Nakamoto, le fondateur de la monnaie virtuelle. Ce dernier possèderait plus d’un million de bitcoins, répartis sur de nombreux portefeuilles. Un butin dépassant donc allègrement les 600 millions de dollars.

On peut désormais se demander ce que va faire le FBI de ces bitcoins. L’agence fédérale va-t-elle, elle aussi, se prêter au jeu de la spéculation pour tenter de faire fructifier son magot ? C’est évidemment peu probable. Une chose est sûre cependant, nous serons informés lorsqu’un mouvement aura lieu sur un des deux comptes du FBI.

Car si les utilisateurs restent anonymes, les transactions sont, elles, bien visibles. Les éventuelles transactions seront notamment affichées sur la page Blockchain du portefeuille. La description du compte, « DPR Seized Coins » (saisie des bitcoins de DPR) ne laisse que peu de doutes quant à son détenteur.

A noter que le site http://bitcoinrichlist.com fournit le top 100 des adresses bitcoin, permettant également de suivre les mouvements importants.

JOL Press

Publié le 27 décembre, 2013 dans Etats-Unis, Internet, La Bourse & L'Economie.

Publicité

Laissez un commentaire

*